Accueil

Quand la science croise les croyances ancestrales certains y verront un pur hasard alors que d'autres y reconnaîtront une magie de la nature

 

Alors que nous apprenons, aujourd'hui, que le musée des arts premiers, quai Branly à Paris, rend hommage à la forêt sacrée Osun Osogbo au Nigéria au travers une exposition, nous construisons le premier site internet dédié aux recherches d'Albert Nodon.

 

 Des débats auront lieu à Paris avec les prêtres yoruba pour expiquer comment  l'artiste autrichienne, Susanne Wenger, rencontra par hasard, il y a cinquante ans, la terre qui l'attendait et pourquoi elle devint la prêtresse d'Oshogbo. Une culture qui voue une croyance aussi forte en la nature, à la rivière déesse d'Oshoun, à la montagne du Nigeria du monde originel sortie de l'océan primordial ne peut que convenir à nos recherches sur "l'action électrique du Soleil" d'Albert Nodon. http://www.e-monsite.com/s/2008/02/23/albert-nodon/anodon_web-tiu2h.jpg

 

Cette forêt sacrée nigériane inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995 ne peut que retenir notre attention comme un autre signe des liens électriques sur Terre.

 

Etrange coïncidence ou signe magique ?

 

Albert Nodon lui-même en serait intrigué. Quoiqu'il en soit nous sommes heureux de porter à la connaissance la plus étendue sa mémoire aujourd'hui ressuscitée. Un homme qui toute sa vie durant a étudié comment les rayons de l'Univers intervenaient dans l'évolution des êtres vivant de la nature, ne pouvait que rencontrer les prêtres d'Oshogbo et les pages électroniques d'internet. Voilà qui est fait.

 

Bonne découverte de la Vie sur Terre !  Une visite au musée du quai Branly pourra y contribuer 

 

http://www.quaibranly.fr/?id=rss-actualites

 

Vous êtes le 360741ème visiteur

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site




Albert Nodon


Ingénieur et astronome à Bordeaux à la fin du 19° siècle et début du 20°

ses travaux ont contribué à faire avancer les connaissances scientifiques

à partir de ses recherches et observations sur "l'action électrique du Soleil" l'un de ses ouvrages majeur (Gauthier Villars , 1910).

La médecine a surtout retenu ses découvertes sur les ondes courtes. Les rayons qui soignent le cancer.

Son empreinte reste encore palpable !

Comme s'il ne nous avait jamais quitté

Patricia Régnier
×