Innovation industrielle verte

Le grand défi du 21° siècle sera comme au début du 20° siècle de maîtriser la technique à travers la matière. Si le siècle dernier a donné l'impulsion ce nouveau millénaire sera celui du grand bond en avant. Jamais la matière et le vivant n'ont été aussi

Du chlorure de talc naturel pour stocker l'énergie - Russie

L'électricité est conservée d'ordinaire sous forme d'énergie chimique. C'est le cas, par exemple, des piles que l'on utilise dans les lampes de poche ou les téléphones portables, ou bien encore des batteries de voitures. On utilise également dans la vie quotidienne des accumulateurs de chaleur : l'énergie peut être, ainsi, conservée dans des thermos, des bouillottes ou de gros poêles de campagne. Il serait très commode et très avantageux de pouvoir stocker de l'électricité dans des accumulateurs de chaleur de ce type. Des chercheurs de l'Université d'Etat de Petrozavodsk, en coopération avec une compagnie énergétique privée, s'emploient à concrétiser cette idée.

Comme matériau accumulateur de chaleur, ils utilisent du chlorure de talc naturel, dont on trouve des gisements en Carélie et en Finlande. Ce minéral est également appelé pierre ollaire ("pierre de vase") ou stéatite. Il possède une capacité de stockage thermique élevée (2,5 fois supérieure à celle des briques servant pour les poêles). Autrefois, le chlorure de talc, une pierre facilement taillable, servait à réaliser non seulement des poêles pour se chauffer, mais aussi des vases et même des poêles à frire. Le chlorure de talc s'est formé par carbonisation (absorption du gaz carbonique) à partir de roches volcaniques, ce qui lui confère ces qualités tout à fait inhabituelles.

Les chercheurs de Petrozavodsk tentent actuellement d'associer des accumulateurs de chaleur au chlorure de talc à des éoliennes. L'énergie du vent n'est en effet pas utilisée de manière optimale, car il ne souffle pas en permanence. Lorsque l'éolienne tourne à grande vitesse, mais que la consommation est faible, il faut envoyer l'énergie produite dans une résistance ballast, ce qui fait que de l'énergie thermique se dissipe inutilement dans l'atmosphère. Si cette énergie pouvait être dirigée vers du chlorure de talc, le rendement des éoliennes pourrait augmenter de 40%.

Un problème analogue se pose avec les centrales nucléaires. La nuit, la consommation industrielle et domestique d'électricité baisse. Or, il n'est pas facile de diminuer la production des centrales nucléaires. Une des solutions consiste à construire des sortes d'anti-centrales hydrauliques - la nuit, à l'aide de pompes alimentées par le courant de la centrale, on fait remonter de l'eau dans un réservoir situé plus haut afin que le jour, l'eau, en tombant, puisse fournir de l'énergie hydraulique. Mais de tels réservoirs occupent une énorme superficie, alors que les accumulateurs thermiques sont des plus compacts.

Les travaux des chercheurs de Carélie sont soutenus par l'Agence russe de l'énergie nucléaire, Rosatom, ce qui en dit long sur les perspectives qui s'ouvrent devant eux. L'énergie de demain pourrait fort bien être partiellement stockée dans des "réservoirs" de chlorure de talc.

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/060/60194.htm

Un nouveau site internet recensant les divers "réacteurs météorologiques"

Il existe plusieurs types de tours permettant de produire de l'énergie selon divers processus qui tous font intervenir les forces de la nature, vent, eau, soleil... le professeur Hervé le Treut a suggéré à Denis Bonnelle auteur du livre "  de tous les regrouper sous le nom de "réacteur-météorologiques".

Ce nouveau site internet a pour vocation de recenser tous les nouveaux prototypes en service à travers le monde http://www.tour-solaire.fr/

il est possible d'y télécharger des animations disponibles.

Sur la groupe yahoo* ouvert par le professeur Alain Coustou, lui-même auteur d'un livre sur les tours vortex nous pouvons lire l'intervention suivante :

Fin septembre 2010 s'est tenu en Allemagne à Bochum la 2ème conférence internationale sur les cheminées solaires. Les « pères » du prototype de Manzanares (Espagne) étaient présents (SBP). .. Plus d'infos sur : http://www.bulletin s-electroniques. com/actualites/ 64862.htm 
 

Un site internet de référence (qualifié ainsi par le Canadien M. Michaud / Vortex) en français, anglais, espagnol, allemand et dans d'autres langues. recense tous les projets de cheminées solaires, vortex, tours aérogénératrices, tours énergétiques, toutes les publications, tous les brevets, et il y a pas mal de films ou d'animations, etc. http://www.tour- solaire.fr ; http://www.solar- tower.org. uk/ ; http://www.torre- solar.es/ ; http://www.aufwindk raftwerk. org/.


Le but de ce site est de faire connaître et de promouvoir ces technologies au niveau mondial, par exemple plus de 20 langues sont disponibles sur http://www.chamine- solar.com/ . Un des objectifs de ce site serait par ex emple de faire prendre en compte ces technologies de "vent artificiel" par le consortium "Desertec".
 

un livre en Français est sorti cette année 2010 aux Éditions Ellipses et plus d'un tiers des chapitres est consacré aux tours solaires ou vortex : le livre s'intitule : 21 Énergies Renouvelables Insolites http://www.eyrolles .com/Sciences/ Livre/21- energies- renouvelables- insolites- pour-le-21e- siecle-978272985 4072 (le sommaire y figure!). par Denis Bonnelle et Renaud de_Richter.
http://www.editions -ellipses. fr/fiche_ detaille. asp?identite= 7193
Il est disponible dans toutes les librairies et aussi sur internet (par ex. Amazon ou Fnac ou Virgin).
 
Un précédent livre de Denis Bonnelle : "Vent artificiel "Tall is beautiful"" aux Éditions du Cosmogène (Lyon) décrivait de nombreuses variantes de Tours Solaires.
 
Cordialement
Renaud de_Richter

===========

 
1/ Une Cheminée Solaire de 27.5 MW sera construite en Chine (à Jinshawan, Wuhai, Mongolie) et un prototype de 200kW est en fonctionnement depuis 1 mois !

Financé par une entreprise locale en Mongolie intérieure avec 1,38 milliards de yuans (208 millions de dollars US, 160 millions d'euros), la construction a démarré en mai 2009. Il y aura trois phases jusqu'à  couvrir une superficie totale de 277 hectares et une puissance finale qui atteindra 27,5 MW, après la phase finale qui sera achevée en 2013.

http://www.tour- solaire.fr/ nouvelles- infos.php
 
Actuellement, le prototype mis en service le 10 décembre 2010 dans le Jinshawan, ville de Wuhai en Chine du Nord dans la région autonome de la Mongolie intérieure a une puissance de 200 kW (soit 4 fois plus que le précédent prototype construit à Manzanares en Espagne, de 50 kW dans les années 1982-1989), la superficie de la serre fait 4 ha et il peut fournir 400.000 kWh d'électricité par an, épargnant ainsi l'équivalent des émissions de 100 tonnes de charbon et économisant 900 tonnes d'eau, par rapport à la production d'énergie au moyen d'une centrale thermique.

Une fois la construction achevée, la tour solaire à courant d'air ascendant Chinoise sera similaire à celle du projet Espagnol à Ciudad Real, Fuente el Fresno (40 MW), mais une dizaine de fois moins puissante que les projets d'Enviromission à Mildura - Buronga en Australie où en Arizona (USA) dans le conté de La Paz à l'est du lac Havasu.

Autres Sources
En Anglais
 (NB : les sites en « gov.cn » sont les sites Web officiels de la République Chinoise).
http://www.gov. cn/english/ 2010-12/28/ content_1773883. htm
http://www.ccchina. gov.cn/en/ NewsInfo. asp?NewsId= 26743
http://www.solar- tower.org. uk/news-informat ions-en.php

En Chinois
http://www.takungpa o.com/news/ china/2010- 12-28/382785. html
http://source. takungpao. com/news/ 10/12/28/ ZM-1335069. htm
http://jzjn. sun0769.com/ view.asp? id=1862

En Espagnol
http://www.torre- solar.es/ noticias- informacion. php

En Français
http://www.cheminee -solaire. net/nouvelles- infos.php

2/ Enviromission annonce la construction prochaine de "La Paz Solar Tower",  en Arizona (USA)  (désolé c'est en Anglais)
 
On the internet we can read that Enviromission plans "La Paz Solar Tower" in North West Arizona (in La Paz County east of Lake Havasu) with Arup’s  engineering services.
Some have written that the company that consructed the 162-floors Dubai Burj Khalifa 828m high skyscraper (2716 feet) will construct it. Construction will likely begin in 2012, with an estimated June 2014 operation date.

Hoax or reality?

There are no details abot the chinese solar chimney prototype.
 
It is not quite clear for the Enviromission "La Paz Solar Tower", how with 2500 ha building plot, a 4 square mile (10 km2) collector and only 2400 foot high chimney (800m) it could deliver 200 MW??? Acording to my calculations, it will be 40 MW if insolation is 2200 W/m2/year

10-December- 2010 http://www.azcentra l.com/business/ articles/ 2010/12/10/ 20101210arizona- solar-chimney- project.html# ixzz1AianKmAlI
 
I only found one website talking about a 3,281-foot solar tower = 1000m (by David STEFFEN) http://articles. ivpressonline. com/2010- 11-11/iid- manager_24828005
 
Meilleurs Voeux pour 2011
Cordialement
Renaud de RICHTER
co-auteur avec Denis Bonnelle du livre "21 Energies Renouvelables INSOLITES", Ed. Ellipses, 2010.


* suivre l'actualité sur le groupe yahoo http://fr.groups.yahoo.com/group/tours_vortex_coustou-alary/

La céramique : une membrane textile révolutionnaire ?

La céramique : une membrane textile révolutionnaire ?

En utilisant des fibres de céramiques qui agissent comme des éponges en absorbant et en restituant des rayonnements infrarouges lointains, les fabricants de vêtements sportifs préparent de nouvelle gamme de protection contre le froid.
Texte : Paul Molga
Photo : Société Vertical les fabriquants de vêtements sportifs préparent une nouvelle gamme de protection contre le froid

On connaissait jusqu’alors les agréables propriétés enveloppantes des rayonnements infrarouges utilisés sur les radiateurs haut de gamme. Voilà maintenant que ces ondes de lumière invisibles débarquent dans la conception de vêtements aux caractéristiques surprenantes : réchauffement corporel, mais aussi fluidification de la circulation sanguine, réduction de l’acide lactique responsable de l’engorgement des cellules après un effort sportif, ou encore diminution des spasmes musculaires.
« Les textiles infrarouges génèrent un processus complexe qui réserve sans doute d’autres surprises », est persuadé le professeur Bernard Durand, responsable de l’équipe Génie Biomécanique à l’Université de Mulhouse. Avec le concours d’Oseo, il teste en ce moment l’efficacité de ces textiles révolutionnaires sur la stabilité posturale des personnes âgées. Et les résultats sont surprenants : ainsi revêtus, les cobayes chutent considérablement moins que d’autres qui en sont dépourvus. L’effet de la veste seule, des textiles infrarouges ou des deux ? « L’équilibre dépend de toute une batterie de capteurs qui recueillent et transmettent les informations de l’environnement au cerveau, explique le chercheur. La responsabilité des infrarouges n’est pas prouvée, mais on peut être certains d’effets induits liés à la température et à la sensation sur la peau ».

Les infrarouges sont des rayons électromagnétiques situés à gauche de l’arc-en-ciel, dans des longueurs d’ondes de 0,76 à 1000 microns. À l’extrémité du spectre, les infrarouges lointains sont ceux des trois bandes (après les courts et les moyens) qui émettent le plus d’énergie. Le principe sur le corps humain est connu : au contact de l’organisme, les ondes entrent en résonance avec les molécules d’eau qui s’agitent. Leur frottement échauffe les cellules qui transmettent à leur tour une chaleur qualifiée par les experts de « douce et uniforme » à tout le corps.

Alchimie polymère

Pour domestiquer ces propriétés dans un vêtement, le chimiste et géologue Jacques Casper a eu l’idée d’utiliser de fines particules de céramiques connues pour leur capacité à refléter les rayonnements infrarouges. Le process mis au point est exploité par le fabriquant vosgien de textile technique HT Concept. Il mélange une trentaine d’oxydes à 1200°C, tels que le zircon, le titane et la tourmaline. « Cette matrice polymère est ensuite additionnée à une bouillie polyuréthane dans des proportions qui donnent des qualités révolutionnaires à nos membranes », explique Thierry Heim, président de l’entreprise.
Mis au point il y a deux ans, ces tissus ont trouvé leur première application auprès du fabricant de vêtements sportifs Vertical, réputé pour ses tests de matière grandeur nature. Deux vestes de sa dernière collection hiver en sont équipées pour les alpinistes et les amateurs de cascades de glace. « Nos ventes sont encore confidentielles, détaille le président de l’entreprise Frédéric Beal. Mais nous perpétuons ainsi notre tradition de défricheur ». Dès l’an prochain, sa collection infrarouge comprendra ainsi une veste grand public.
Le patron n’aura pas longtemps à attendre la concurrence : à Taiwan, un autre industriel à eu la même idée que HT Concept en utilisant une fibre polyester comme support d’un mélange céramique pour obtenir un fil synthétique qui peut être tissé avec d’autres fibres (coton, élasthanne, nylon…). La société Akeo (120 employés, 45 millions d’euros de chiffre d’affaires) est la première utilisatrice en France. « Nous avons élaboré une centaine de références bien-être qui vont du bonnet à l’anorak coupe-vent, explique son président André-Pierre Alexandre. Cette innovation promet un renouveau aux membranes de protection contre le froid », pronostique-t-il. Commercialisée confidentiellement cet hiver sous la marque Form’Vital par un mode de ventes relationnelles, sa gamme auraient déjà généré plus de 1 million d’euros de ventes. De quoi donner des idées aux géants de la confection. Il se murmure dans le milieu que Lafuma s’apprêterait à utiliser lui aussi ces textiles révolutionnaires.

http://www.freepresse.com/La-ceramique-une-membrane-textile.html?univers=outdoor

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site