arrivée de l'hiver

Auteur  
# 02/12/2012 à 16:48 Hiver climatique
suite de ce panneau http://albert-nodon.e-monsite.com/forum/forum/oscillations.html

l'hiver est entré avec la déconcentration polaire du milieu de la semaine dernière. Il a fait 6°C hier dans le sud-ouest, - 2°C la nuit, avec un ressenti allant jusqu'à - 6°C. Dans le sud-ouest avec le passage de précipitations les températures devraient remonter à 12°C à Biarritz mais rester infèrieure à 0 dans le nord-est de la France.
# 13/12/2012 à 19:09 entrées maritimes par l'ouest jusqu'à dimanche
la poussée du froid sibérien par l'est est sur le point de s'achever. Le nord-est de la France pourra se réchauffer pendant la fin de semaine avant le retour de températures à nouveau hivernales lundi à en croire les derniers runs.

l'anticyclone Atlantique favorise les entrées maritimes et la poussée d'air plus chaud par le sud la fin de semaine devrait être plus douce mais souvent pluvieuse. De graves intempéries sont à craindre sur le Portugal dans les prochaines heures. Déluge annoncé !
A partir de lundi il faudra à nouveau s'équiper chaudement avec le froid polaire qui descendra par le nord.
# 26/12/2012 à 21:57 épisode agité suite aux conflits de masse d'air
lundi 23 les températures ont sensiblement baissé après le passage pluvieux par le sud-ouest. En Russie les températures ont aussi légèrement remonté après la vague de froid sibérien qui a frappé toutes les latitudes élevées, les valeurs étaient de 15°C inférieures aux normales de saison.

Si bien que ces configurations entraînent de fortes perturbations aux USA avec les rencontres d'air chaud qui remontent et air polaire qui descend

Une tempête de neige meurtrière balaie les Etats-Unis
Une importante dépression hivernale qui frappe depuis quelques jours les Etats-Unis du golfe du Mexique jusqu'à la région des Grands Lacs a fait des victimes et a provoqué l'annulation d'une centaine de vols.
Les services météorologiques américains ont mis en garde contre "des conditions de voyage dangereuses en raison de la neige et de la glace recouvrant les routes", prévenant que le poids de la neige sur les arbres et les installations électriques risquait d’entraîner des coupures de courant.
Des avertissements ont été lancés à la population pour qu’elle reste chez elle plutôt que de sortir braver vents violents et températures glaciales.
La météo prévoyait jusqu’à 46 centimètres de neige dans le nord-est du pays, de l’Etat de New York jusqu’au Maine. Des pluies verglaçantes et des tornades pouvaient également s’abattre plus au sud, en Caroline du Nord et du Sud.
La région des Montagnes Rocheuses, dans l’ouest du pays, devait quant à elle s’attendre à quelque 30 cm de neige.
Mercredi après-midi, près de 1000 vols avaient été annulés, après plus de 500 la veille, selon la société FlightAware qui permet de suivre le statut des vols sur son site.
"Nous nous attendons à davantage d’annulations ou de retards de vols aujourd’hui et ce soir alors que la tempête devrait frapper la ville de New York cet après-midi", selon Daniel Baker, de FlightAware.
Cette tempête avait causé mardi plus d’une trentaine de tornades dans plusieurs Etats du Sud dont le Texas, la Louisiane, l’Alabama et le Mississippi.
Plus de 200.'000 personnes restaient mercredi dans le froid et le noir alors que les intempéries ont entraîné des coupures de courant dans l’Arkansas, le Mississippi et le Texas. La compagnie régionale d’électricité Entergy a indiqué avoir déployé des équipes sur place mais a averti qu’il faudrait peut-être une semaine avant que le courant soit totalement rétabli.
La tempête hivernale a fait au moins sept morts dans le pays, dont deux enfants tués après que leur mère eut perdu le contrôle de son véhicule sur une route verglacée d’Arkansas (sud) le jour de Noël, selon la police de l’Etat.
Un homme de 25 ans a également péri à Houston (Texas), après la chute d’un arbre sur sa voiture, et une femme de 28 ans a été tuée dans un accident de voiture dans l’Oklahoma (sud) sur une autoroute recouverte de neige. Le conducteur de la voiture et une petite fille de 4 ans ont été blessés.
Dans la même région, des dizaines de personnes ont été blessées dans un carambolage géant de 21 voitures. (afp/Newsnet)
Créé: 26.12.2012, 18h37
# 10/01/2013 à 00:55 les pires intempéries depuis 10 ans au Proche Orient (site web)
Intempéries mortelles au Proche-Orient

Au moins six personnes sont mortes et onze sont portées disparues dans les intempéries, inédites depuis 10 ans, qui frappent le Proche-Orient depuis dimanche. Neige à Damas et au Liban, déluge en Jordanie : le point en images.

Cela faisait plus de dix ans que la région n’avait pas vécu cela. Neige à Damas, déluge dans le désert jordanien : le Proche-Orient connaît depuis dimanche des précipitations et des vents inhabituels qui ont fait au moins six morts et onze disparus et provoqué de nombreuses perturbations.
Deux Palestiniennes ont été retrouvées mortes, mercredi, en Cisjordanie, à Tulkarem. Leurs corps gisaient dans une voiture tandis qu'un autre occupant du véhicule, apparemment le chauffeur du taxi, a été découvert dans un état grave, selon des sources officielles palestiniennes. En Israël, trois personnes sont mortes mardi quand leur voiture a été renversée par le vent sur l'autoroute reliant Tel-Aviv à Jérusalem.


Des hélicoptères de l'armée israélienne sont intervenus pour secourir une vingtaine de personnes en état d'hypothermie bloquées sur le toit de maisons inondées. Au total, les accidents dûs au mauvais temps ont fait des dizaines de blessés en Israël et dans les territoires palestiniens.

Au Liban, deux hommes sont morts lundi dans des accidents de voiture provoqués par le mauvais temps et un bébé de six mois a été emporté par les eaux dans un village bédouin du centre du pays.

En Égypte, dix pêcheurs sont portés disparus après le naufrage de leur bateau, lundi soir, au large de Marsa Matrouh (nord-ouest). Les mauvaises conditions climatiques rendaient les recherches difficiles.

Chaos dans les camps de réfugiés

En Syrie, de fortes chutes de neige ont rendu certaines artères impraticables à Damas. Dans un pays en pleine guerre civile, le froid était d'autant plus difficile à supporter que de nombreuses régions souffrent d'une pénurie de carburant pour le chauffage et de coupures d'électricité.

A Homs, la guerre sous la neige

Sous la neige, des hommes portent secours à des blessés après une attaque, probablement de roquette, à Homs. Vidéo de Markham Nolan.

Dans le même temps, les centaines de milliers de Syriens qui ont fui les violences pour se réfugier dans des camps installés dans les pays limitrophes n'ont, le plus souvent, que des tentes pour s'abriter.

Dans le camp jordanien de Zaatari, qui héberge 62 000 réfugiés, le mauvais temps a détruit des centaines de tentes et attisé les tensions qui ont dégénéré en une bousculade lors d'une distribution d'aide au cours de laquelle des membres d'organisations humanitaires ont été blessés.

Inondations dans le camp de réfugiés Za’atari en Jordanie

Le camp de réfugiés syriens de Za’atari, à Mafraq en Jordanie sous les eaux. Au moins sept humanitaires ont été blessés le 8 janvier dans un accident du fait des inondations.

Aucune amélioration attendue

Les services météorologiques de la région n'attendaient aucune amélioration avant jeudi et prévoyaient même une nouvelle baisse des températures avec un risque de neige à basse altitude au Liban, en Israël et dans les territoires palestiniens.

En Égypte, le port d'Alexandrie est fermé depuis dimanche en raison du vent. Des pluies torrentielles ont provoqué des coupures d'électricité et des dégâts importants pour les cultures dans le nord du pays.

Toutes les écoles libanaises étaient fermées mardi et le sont aussi ce mercredi. En Cisjordanie, les vacances de fin d'année ont été prolongées jusqu'à samedi.
# 10/01/2013 à 01:09 Canicule à l'hémisphère sud (site web)
- Alors que le Proche Orient affronte l'une des pires tempêtes l'hémisphère sud est sous la canicule. A la Réunion après le passage du cyclone Dumile les températures affichent 42°C.

Les masses d'air qui entrent en jeu ont déplacé le jet stream sur ces latitudes nous protègeant de ces passages tempétueux, mais la menace n'est pas écartée dans l'immédiat. Les rencontres des masses d'air froid du nord et chaud du sud active l'hélicité au passage de courant jet.

la position le 6 à 12 h
Image

- L’Australie est en proie à la plus forte vague de chaleur depuis les incendies de 2009 qui avaient fait 173 morts. Les autorités luttent contre d’innombrables feux de forêts attisés par des vents violents.

+ 45 °C

La vague de chaleur estivale a d’abord frappé l’Etat d’Australie-Occidentale le 27 décembre et duré huit jours, avant de s’étendre vers l’est, notamment en Nouvelle-Galles du Sud, Etat le plus peuplé, où plus de 130 feux ont été enregistrés, ainsi qu’autour de la capitale, Canberra.

La canicule touche actuellement cinq des six Etats du pays. Des températures supérieures à 45 °C ont été enregistrées dans le sud-est du pays, et des centaines de personnes ont été forcées de quitter leur domicile. Des milliers de pompiers ont poursuivi leur combat mardi contre une quarantaine de feux de brousse et de forêt, aidés par une soixantaine d’avions bombardiers d’eau.

Un rafraîchissement attendu

Les responsables des services d’incendie ont déclaré cinq zones de Nouvelle-Galles du Sud en état de catastrophe, ce qui signifie qu’en cas d’incendie le feu ne pourrait probablement pas être maîtrisé. Ils ont conseillé à la population d’évacuer les lieux.

Une centaine d’habitations, en majorité sur l’île de Tasmanie, ont été détruites par les flammes ces derniers jours et de nombreuses personnes sont portées disparues dans les zones sinistrées.

Les pompiers espèrent qu’un rafraîchissement arrivé mardi soir par la côte est, où des températures avoisinant les 20° ont été enregistrées, leur permettra d’éteindre les flammes.

« Dôme de chaleur »

Selon le commissaire au Service des incendies de Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons, beaucoup de feux doivent encore être localisés et le répit ne devrait durer que quelques jours avant le retour d’une chaleur étouffante par l’intérieur du pays.

Les météorologues expliquent que les rafales de vent ont créé un « dôme de chaleur » qui couvre une majorité de l’Australie.

41,1 °C au Stade Olympique de Sydney

À Sidney, où la température a atteint près de 42°, des milliers de citadins ont afflué vers les plages pour trouver un peu de fraîcheur. La chaleur torride a provoqué un incendie dans un centre de recherche sur le nucléaire situé dans le sud de Sidney après la surchauffe de câbles électriques dans un transformateur voisin.

Des milliers de foyers ont été privés d’électricité dans le nord de la ville en raison de l’envolée de la demande. À Broken Hill, une ville située dans l’intérieur des terres, le mercure a dépassé les 45° Celsius, et la plus grande autoroute du pays, qui relie Sidney à Melbourne, a été coupée par des incendies qui ont encerclé des habitants de la commune de Tarcutta.
# 13/01/2013 à 05:06 le jet stream cause des inquiétudes (site web)
Aux USA le jet stream cause des turpitudes (en anglais)
ABC 33/40 Seven Day Forecast

Saturday, January 12, 2013
Forecaster: Ryan Stinnett

WARM AND WET: The weather has not been chamber of commerce like at all this week. Day after day of cloudy, wet weather has plagued Alabama and the Southeast. Thankfully, the temperatures have been a solid 20 degrees above normal with 70s and 80s being recorded across the region. The warm temps will stick around a couple of more days until the front gets through the state, cooling us off 20-30 degrees on Monday. Taking us back to winter time.

ON THE RADAR: Widespread showers and thunderstorms are ongoing to our north and west right now. Heavy rain is falling in eastern Kentucky, Tennessee, Mississippi and Arkansas. Many areas are under flash flood watches. As the day progresses, the radars across the Southeast will continue to fill in as more showers and thunderstorms develop and as the storm system continues to move to the east, slowly.

AN ACTIVE WEATHER PATTERN: As the jetstream dives into the western half of the U.S. and lifts back across the Ohio River valley, storm systems continue to follow this path. Storm system after storm system continues to track over the same region, making for a very wet time. At least we are getting a head start on our rainfall for the year and repairing lingering drought affects from last year, especially in our southeastern counties. As this storm system get out of here by midweek, you can almost count on the next one to impact us within 2-3 days.

SEVERE WEATHER THREAT: The Storm Prediction Center has outlined an area of the Lower Mississippi River Valley in a slight risk for severe weather. Memphis, Little Rock and Shreveport are all included in this risk. The slow moving cold front continues to inch its way east. With all the warm moist air in place and the added uplift, showers and thunderstorm are ongoing and additional thunderstorms are expected to develop as we head throughout the afternoon. A few supercell storms are possible and some tornadoes, the main threat will be damaging winds with these storms. Copious amounts of rain will continue to fall on already saturated ground; many areas across the Southeast remain under flood and flash flood watches and warnings.

COOLER WORK WEEK: Cold front will finally make it into Alabama by Monday. Wet conditions will persist but temperatures will be dropping all day. With the system moving so slow, it looks as though the wet and cloudy conditions will last until midweek, we when should finally see some sun. Temperatures will be back to seasonal with afternoon highs in the upper 40s and low 50s and overnight lows flirting with the freezing mark.

WHERE’S THE SUSNSHINE?: Cloudy and damp conditions has become the norm for most of us the past few days. Luckily the weather has not been cold and we are in near record warmth. There have been a few peeks of sunshine today, but as the storm system moves closer, not expecting to see any substantial sunshine until maybe Wednesday. Thursday looks as though it could be mostly sunny, but with the latest model runs, clouds and wet weather look to return on Friday.

BY NEXT WEEKEND: The weather models continue to be inconsistent as each run shows a different scenario. Yesterday the models showed a dry weekend, this morning it looked a bit more unsettled. Temperatures should be near normal for this time of year, but we will have to mention the chance for scattered showers.

BITTERLY COLD AIR: While the west remains frigid and snowy, we have to go north through Canada across the North Pole to find record breaking cold in Siberia and China. Some areas are seeing the coldest temperatures in 30 years. This is something we will be keeping an eye on, because at some point, the cold air will have to go somewhere and it usually heads across the pole to North America, which is the easiest route to the south with no east-west mountain ranges blocking it path. It is where cold air likes to head to help balance out the energy on earth. The long range global models continue to suggest this does happen at some point. There is still a lot of winter left, and towards the end of January and getting into February could be very cold.

BIG 2013 IN BIRMINGHAM: It’s going to be a great year in the Magic City. From the 50th anniversary of the Civil Rights events to the opening of the new baseball stadium to the new entertainment district, some big events are coming to Birmingham. And the Birmingham Convention and Visitors Bureau has the app to help you maximize your exploration of our great town. It’s for Android and iOS, and it’s free! Get it here.

WEATHERBRAINS: This week’s WeatherBrains show featured a visit with Chief Meteorologist Jason Sydejko from KQDS Fox 21 in Duluth, Minnesota Check out the weekly netcast that’s all about weather at www.WeatherBrains.com. You can also subscribe on iTunes. You will be able to see the show in the James Spann 24×7 weather channel on cable or directly over the air on the dot 2 feed.

# 13/01/2013 à 05:16 tempête rouge sur l'Australie (site web)
Image

précision du journaliste Nicolas Châteauneuf auteur du blog

Le sol de la région de Pilbara est riche en fer, ce qui lui confère cette coloration.Celle-ci n'a rien à voir avec les feux de bush du sud-est. La tempête -avec des vents de 100 km/h- n'a sans doute pas de lien avec le cyclone Narelle qui approche.


pour ma part je pense que le jet stream peut expliquer ce phénomène de vague de sable géant en Australie et les vents tempétueux qui ont attisé les incendies et favorisé le cyclone par les gradients thermique que ce courant d'air géant occasionne.

je fais remarquer au passage, n'ayant pas le temps de m'y attarder, la reprise sensible de l'activité solaire, cela faisait plusieurs mois que le zone D de l'ionosphère n'avait pas été aussi agitée, ce qui peut avoir des répercursions sur l'excitation de atomes et du jet stream, enfin c'est ainsi que je l'analyse personnellement.
# 15/01/2013 à 23:41 Episode pluvieux et chutes de neige sur les sommets (site web)
Les Pyrénées en alerte rouge sans précédent : déjà des dégâts
Mis en ligne le 15 janvier 2013 à 21h04 par D.H., mis à jour le 15 janvier 2013 à 21h45

Routes et courant coupés, vols annulés, inondations... Les pompiers sont en action dans les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées placés en "vigilance rouge" -une première- pour risques d'avalanches, de vents forts et de crues. 10 autres départements du Sud-Ouest sont en alerte orange. La Corse est, elle, sous de fortes chutes de neige.

Si l'Hexagone a déjà connu des alertes rouges, comme pour la tempête Klaus de janvier 2009 par exemple, c'est la première fois qu'on décrète ce niveau de vigilance pour les avalanches depuis 2001 et l'instauration de l'actuel système d'alerte météorologique (en 2001). Et selon la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, "le dernier événement de cette importance sur les Pyrénées s'est produit en décembre 1990".

En clair, prudence prudence prudence : les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées ont été placées mardi en état d'alerte maximale devant un risque exceptionnel de puissantes avalanches pouvant menacer les routes et peut-être même les habitations, entraînant le déclenchement d'une alerte rouge aux avalanches pour la première fois en France. "On a la totale : avalanches, vents forts et crues. Il a beaucoup plu et il va beaucoup pleuvoir. De plus, la neige tombée en abondance n'est pas stabilisée", ajoutait un porte-parole de Météo France.

Maisons inondées, routes coupées

De fait, les dégâts ont commencé. Selon le quotidien régional Sud-Ouest, s'il n'y a aucun blessé à déplorer, les pompiers avaient déjà réalisé une cinquantaine d'interventions mardi principalement pour "des inondations et des arbres couchés sur la chaussée".

Sud-Ouest ajoute que les poids-lourds sont interdits de circulation dans la Vallée d'Aspe, où le tunnel du Somport (entre la Fran ce et l'Espagne) a été fermé. Le trafic était en outre perturbé voire coupé par endroits, en raison d'avalanches et d'inondations dans les départements en alerte rouge (voir la carte des pertrurbations sur les routes de Pyrénées sur le site du Conseil général).

Enfin, toujours selon Sud-Ouest, les intempéries causent aussi des perturbations dans le ciel : des vols ont été annulés depuis l'aéroport de Pau Pyrénées ainsi que d'Orly et Roissy vers les Pyrénées.

Vigilance orange dans 10 autres départements

La vigilance est également de mise dans 10 autres départements du Sud-Ouest. Charente, Dordogne, Corrèze, Lot, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Aude et Ariège sont placés, eux, en vigilance orange. Dans la plupart de ces départements, les risques sont liés aux chutes de neige attendues et au verglas. Ces alertes sont valables jusqu'à mercredi 16h.

A noter qu'au Pays basque, par ailleurs, il est tombé en 48h autant de pluie que pour l'ensemble d'un mois de janvier ordinaire. Après une accalmie, les précipitations ont repris en milieu d'après-midi avec de fortes pluies, qui devraient se poursuivre dans la nuit. En raison du risque de crues, les automobilistes sont en outre invités à ne pas laisser leurs véhicules à proximité des cours d'eau la Nive et la Nivelle. Enfin, sur les côtes, en fin d'après-midi, une forte houle est attendue et il est recommandé de ne pas se promener en bord de mer, dans les endroits les plus exposés.

La Corse sous la neige

La neige est en outre tombée en abondance mardi soir en Corse où les autorités ont lancé des appels à la prudence, notamment dans le sud de l'île et sur la côte ouest. La neige a commencé à tomber à partir de 200 mètres d'altitude et une couche de 7 à 15 cm était attendue dans les zones montagneuses, au dessus de
900 mètres.

Les équipements spéciaux sont nécessaires pour franchir les cols, notamment celui de Vizzavona (1200 m), limite entre Corse-du-Sud et Haute-Corse, sur la route nationale 193 reliant Ajaccio à Bastia. Selon un communiqué de la préfecture de Corse, "les conditions de circulation peuvent devenir rapidement difficiles sur l'ensemble du réseau et les risques d'accident sont accrus." Les services de l'Equipement et de secours ont été mis en état d'alerte pour ces premières grosses chutes de neige depuis le début de l'hiver.

Dans la nuit de lundi à mardi, un important épisode neigeux a provoqué des perturbations dans le Nord et dans la partie Est de la France.

voir la video sur le site


vu la carte du jet stream et des masses d'air, cela semble bien moindre que ce que doivent essuyer les USA
Image
Image
Image

ce retraité a pris le temps d'expliquer la situation, importantes chutes de neige attendues, il ne parle pas de vent mais cela serait étonnant d'après le run Mississipi Alabama Louisiane serait concernés d'après ce que je comprends
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=NL1J8DRBKsA
# 22/01/2013 à 23:11 Brutal stratwarming et descente polaire
la neige sur Paris la neige sur Paris www.leparisien.fr/paris-75/en-images-paris-sous-la-neige-20-01-2013-2496953.php?pic=3#infoBulles1
elle a aussi paralysé la Turquie www.hebdometeo.com/la-neige-paralyse-la-turquie
alors que la Bulgarie connaît un record centenaire de douceur avec 19°C
www.hebdometeo.com/vague-de-douceur-inhabituelle-en-bulgarie/
Le réchauffement brutal de la stratosphère du 6 janvier serait responsable de la descente polaire www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2013/01/22/froid-polaire-cause-rechauffement
www.sciencepresse.qc.ca/sites/www.sciencepresse.qc.ca/files/imagecache/4article/image/2013/01/arctique-rechauffement-stratosphere-janv2013.jpg

selon le site futura science l'ENSO serait responsable de ces variations que le GIEC ne lie pas au soleil contrairement à ce que j'ai développé ici
www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/lumiares-sur-le-lien-entre-les-taches-solaires-et-le-climat-terrestre_44080/#xtor=AL-26-1[ACTU]-44080[lumieres_sur_le_lien_entre_les_taches_solaires_et_le_climat_terrestre]

qui a raison ou tort, le GIEC n'évoquait pas la variation ENSO jusqu'à présent, d'ici peu l'impact des particules solaires seront peut-être mieux maîtrisées comme l'espérait Rudolph Wolf
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site