Au large des côtes mexicaines début de la saison des ouragans

Auteur  
# 18/06/2009 à 23:58 Première dépression tropicale de la saison au large du Mexique (site web)
La première dépression tropicale de la saison des ouragans dans l'océan Pacifique s'est formée au large des côtes mexicaines, a annoncé jeudi 18 juin le Centre américain des ouragans de Miami (Floride).

La dépression était centrée à environ 645km au sud sud-ouest de la ville mexicaine de Mazatlan à midi heure locale, et ses vents soufflaient à environ 45km/h, selon le Centre des ouragans.

Elle se dirigeait vers le nord à environ 14km/h et pourrait se transformer en tempête tropicale avant de se rapprocher des côtes mexicaines vendredi soir ou samedi.

Les autorités mexicaines ont émis un bulletin d'alerte sur la côte pacifique entre Topolobampo et à El Roblito, dans le sud, et sur les îles Marias. AP
# 09/07/2009 à 13:51 Une saison cyclonique moins active que la normale selon les prévisions de m (site web)
Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2009
30/06/2009





Qu'est-ce que la prévision saisonnière ?

La prévision saisonnière n'a rien à voir avec la prévision classique : il est scientifiquement impossible de prévoir le détail des situations météorologiques plus de 10 jours à l'avance. Ce sont les conditions moyennes (température et précipitations) sur les 3 mois à venir, à l'échelle d'une région comme l'Europe de l'Ouest, que la prévision saisonnière vise. On cherche par exemple à déterminer si l'hiver prochain sera probablement plus chaud ou plus froid, plus sec ou plus humide que les normales saisonnières. Pour la température moyenne comme pour les précipitations, la prévision exprime le choix du scénario le plus probable (privilégié) parmi trois scénarios prédéfinis: proche, en dessous ou au-dessus des normales saisonnières. La fiabilité de ces prévisions est bien meilleure outre-mer qu'en métropole, où elle est modeste, en particulier pour les précipitations.

En savoir plus : notre dossier La prévision saisonnière

Dans le Pacifique tropical, les températures de surface de la mer sont à présent un peu plus chaudes que la normale et la situation devrait évoluer dans les mois qui viennent vers un événement "El Nino" faible. Les effets combinés de cet événement « El Nino » et des températures encore plus froides que la normale dans l'océan Atlantique tropical devraient se traduire par une saison cyclonique moins active que la normale sur le bassin Antilles-Caraïbes.

Le trimestre à venir s’annonce plus chaud et plus humide que les normales saisonnières à la Réunion. Par contre, il devrait être moins humide que la normale aux Antilles, avec une activité cyclonique moins forte que la normale. Ailleurs, aucun scénario ne se dégage nettement, en particulier en Métropole, où la prévisibilité est faible en été.


En France métropolitaine
En Métropole, où la prévisibilité est toujours faible en été, aucun scénario ne peut être privilégié, ni pour la température ni pour les précipitations.


Aux Antilles et en Guyane
Aux Antilles, les cumuls de précipitations devraient être inférieurs aux normales saisonnières, mais aucun scénario ne se dégage en ce qui concerne les températures. En Guyane, la même incertitude prévaut pour les températures, mais les précipitations devraient être plus abondantes que la normale.


La Réunion et Mayotte
A la Réunion, les températures ainsi que les cumuls de précipitations devraient être supérieurs aux normales saisonnières. A Mayotte, seules les températures pourraient être supérieures aux normales saisonnières, aucun scénario ne se dégageant pour les précipitations.


Bassin Pacifique
En Polynésie, les précipitations devraient être inférieures aux normales saisonnières, alors qu’aucun scénario ne se dégage pour les températures. A Wallis et Futuna, les températures moyennes pourraient être supérieures aux normales saisonnières, mais aucun scénario ne se dégage pour les précipitations.


* Les cinq prévisions utilisées par Météo-France dans cette analyse sont celles du modèle couplé de Météo-France (MF), celle du modèle couplé du Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEP), celle du modèle couplé du Met. Office britannique (Met Office), celle du modèle couplé de la Japan Meteorological Agency (JMA) et celle de l’International Research Institute for Climate and Society (IRI) (prévision composée des résultats de plusieurs modèles).


# 13/07/2009 à 10:25 A la lecture du rapport de Bill Livingston sur l'activité electro-magnétiqu
Comme nous le précisons sur le fil du suivi de l'activité solaire http://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-118718-11.html
le rapport de Bill Livingston du jour basé sur l'observation des régions ombrées de ce groupe de GTS quatre régions de champs magnétiques ont été enregistrées avec une intensité AR ainsi respectivement mesurée en Gauss :
2218 G, 2008 G, 2065 G, and 2332 G.

Les projections mathématiques de Bill Livingston estiment que "l'invisibilité" de ces zones ombrées ne se produirait pas avant 2018-2022 soit une longueur de cycle solaire à échéance relativement tardive. Mais comme le précise le Dr Svalgaard, rien n'est sûr, car basée sur des valeurs de 1996, ce travail n'est pas suffisamment étayé.


La reprise si violente de l'activité orageuse terrestre pourrait remettre en cause les prévisions de MF. (voir le post ici http://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-173287-5.html surtout si comme le précise le dernier rapport de Bill Livingston les parties ombrées des taches solaires continuent leur progression constante jusqu'en 2018-2022.

Voir la progression de l'ouragan Carlos
L'ouragan Carlos s'est renforcé au large des côtes est de la péninsule mexicaine de Basse Californie, a annoncé samedi le Centre américain des ouragans de Miami.

Les vents soutenus de Carlos atteignent près de 135km/h et l'ouragan pourrait continuer à gagner en puissance au cours des 24 prochaines heures, selon le centre de Miami.

A 23h00 locales samedi 11 juillet (3H00 GMT dimanche), Carlos était centré à environ 1.680km au sud sud-ouest de la pointe sud de la péninsule de Basse Californie, dans l'océan Pacifique.

L'ouragan se déplaçait vers l'ouest à environ 20km/h, mais risque de devenir un ouragan majeur dans les deux jours à venir, d'après le centre des ouragans de Miami. AP
http://fr.news.yahoo.com/3/20090712/twl-mexique-pacifique-ouragan-1be00ca.html


Avec une activité électro-magnétique en hausse de nouvelles catastrophes naturelles sont à envisager.
# 18/08/2009 à 01:06 ANA, l'alerte orange en Haïti, dépression tropicale CLAUDETTE près de la Fl
Haiti est en vigliance jaune notamment sur la cote Sud d'Haïti et dans le golfe de la Gonâve a cause de ANA.

La Dépression TropicaLe proche de la floride a été nommée CLAUDETTE.

BILL est actif dans les Caraïbes

http://www.nrlmry.navy.mil/sat-bin/display10.cgi?SIZE=full&PHOT=yes&AREA=global/rain/accumulations/geo/3-hour&PROD=&TYPE=ssmi&NAV=rain&DISPLAY=Latest&ARCHIVE=Latest&CGI=rain.cgi&CURRENT=20090817.1500.geo.rainsum.global.3.jpg&MOSAIC_SCALE=25
# 19/08/2009 à 13:17 L'ouragan Bill se renforce, passe en catégorie 4
Avec des vents de 215 km/h, l'ouragan Bill, premier de la saison en Atlantique, a atteint la catégorie 4 sur les 5 de l'échelle de Saffir-Simpson, annonce le centre américain de veille cyclonique de Miami.

A 09h00 GMT, Bill se trouvait à 740 km à l'est des îles du Vent et se dirigeait ouest-nord-ouest à la vitesse de 26 km/h. Il devrait encore se renforcer et prendre une direction nord-ouest.

La trajectoire de Bill dans l'Atlantique devrait l'emmener à l'ouest des Bermudes ce week-end. Le cyclone ne devrait pas toucher les Etats-Unis, et ne présente aucune menace pour les installations pétrolières du golfe du Mexique.

Le gouvernement des Bermudes, un territoire britannique, a prévenu la population qu'elle devait se préparer au passage de l'ouragan.

Jeff Masters, spécialiste des ouragans et fondateur du site météo "The Weather Underground", prévoit que Bill passera entre les Bermudes et la côte est des Etats-Unis pour se diriger au Nord, vers les provinces maritimes canadiennes.

Il perdra alors en puissance à partir de la latitude de la Caroline du Nord, mais pourrait encore être un ouragan de catégorie 1 à l'approche de la Nouvelle-Ecosse et de Terre-Neuve, selon Masters.

Chris Wilson, version française Gregory Schwartz et Guy Kerivel
# 26/08/2009 à 00:28 L'ouragan Bill baisse en intensité
L'ouragan Bill en montage video par JP de wxsatpicture
http://wxsatpicture.free.fr/Video/TV/wxsatpicturetv.htm

Il se dirige vers le Nord de l'Irlande mais après avoir causé de nombreux dégâts il est déclassé en tempête tropicale
[URL=http://images.meteociel.fr/im/5974/1277283208-louragan-bill_jgu6.jpg]Image

Après avoir touché les États-Unis et tué deux personnes dans le Maine et en Floride, l'ouragan Bill a été rétrogradé en tempête alors qu'il a atteint lundi matin la province canadienne de Terre-Neuve.

Suite à son passage au-dessus des eaux plus froides de Terre-Neuve, "Bill a perdu ses caractéristiques tropicales" a indiqué, lors de son dernier bulletin, le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami.

Aux États-Unis, avant de perdre en intensité, Bill a fait deux victimes. Une fillette de 7 ans emportée par une vague puis repêchée inconsciente par les secours, est morte dimanche à l'hôpital, et un homme de 54 ans s'est noyé samedi alors qu'il faisait du body-surf au large de la côte centrale de Floride.

Aucune victime n'est à déplorer au Canada où Bill a privé d'électricité plus de 32 000 foyers et entreprises. De nombreuses routes ont dû être fermées et des dizaines de vols au départ d'Halifax, capitale de la province de Terre-Neuve, ont été annulés.

Si Bill n'est aujourd'hui plus qu'une tempête tropicale, ses effets devraient se faire sentir sur "une large zone au-dessus de l'Atlantique nord pendant un jour ou deux", a précisé le NHC
# 26/08/2009 à 00:56 le suivi des cyclones et ouragans (site web)
sur le site meteo-world
http://www.meteo-world.com/news/actualites_cyclones.php

La tempête tropicale Ignacio s’est formée dans l’océan Pacifique à environ 1000 kilomètres au large des côtes de la Basse Californie.

Selon le NHC (Centre National des Ouragans), à 5h00 ce matin, la tempête avait des vents qui soufflaient à 65 km/h en moyenne avec des rafales plus élevées.
Ignacio se déplaçait vers l’ouest nord-ouest à la vitesse moyenne de 17 km/h et ne menace pas les terres.

La tempête pourrait se renforcer dans les prochains jours.

Image satellite infrarouge: ici
Image satellite visible : ici
Trajectoire et alertes: ici

http://www.meteo-world.com/news/index-2695.php
# 26/08/2009 à 22:38 Trajet du cyclone Bill
Image
# 29/08/2009 à 23:38 Tempête tropicale Danny sur les traces de l’ouragan Bill (site web)
Tempête tropicale Danny sur les traces de l’ouragan Bill
août 27, 2009 par mariesophie

La tempête tropicale Dany, formée le 26 août 2009 au large des Bahamas, semble prendre une trajectoire pratiquement identique à celle de l’ouragan Bill comme le montrent les représentations des trajectoires ci-dessous reportées sur Google Maps sur le site Storm Advisory (Hurricane tracking)
Image

Ce matin, la tempête tropicale Dany continuait à apparaître comme désorganisée : on voit sur l’image ci-dessous le centre de circulation de basses couches à l’Ouest et la zone d’orages la plus puissante située à plusieurs centaines de milles vers l’Est. En dépit de cette désorganisation, la tempête tropicale con,tinue à générer des vents forts, de 100 à 110 km/h, vérifiés par les chasseurs d’ouragans.

Image

Sur cette image satellite, datant de ce matin (27 aout), on peut remarquer le centre de Danny qui est effectivement déplacé par rapport à l’activité orageuse, située à l’est (Source : Dr. Jeff Masters’ WunderBlog)

Bulletin du NHC à 15h00 UTC :

A 15h00 UTC, le centre de la tempête tropicale Danny se situait à 27°5 de latitude Nord par 73°1 de longitude Ouest, soit environ à 510 km au Nord-Est de Nassau et 885 km au Sud-Sud-Est de Cape Hatteras en Caroline du Nord.

Danny se déplace de façon anarchique vers le Nord-Ouest à près de 20 km/h. Cette trajectoire générale devrait continuer aujourd’hui, suivie d’un virage vers le Nord et d’une augmentation de sa vitesse pour Vendredi.

Les vents maximum sont environ de 90 km/h avec des rafales plus élevées. Un renforcement lent est possible durant les 2 prochains jours.

La force des vents s’étend depuis le centre du système jusqu’à 335 km/h. Le minimum dépressionnaire est de 1006 hPa.

Les régions qui risquent d’être touchée par la tempête tropicale Danny :

Tous les modèles semblent montrer que Danny pourrait atteindre le stade d’ouragan de catégorie 1.

Vendredi soir, une zone de basse pression devrait s’approcher de la côte Est-américaine et apporter des vents de 40 à 65 km/h jusqu’à samedi. Danny pourrait toucher terre à Cape Cod, dans l’Est du Maine ou en Nouvelle-Ecosse accompagnée de vents soufflant en 100 et 140 km/h.
Photo prise lors du passage de l’ouragan Bill le long de la côte Est des Etats-Unis le 23/08/09

à Cape Elizabeth, Maine.

Image
Source : AP (Associated Press)
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×