Cartes des anomalies de températures de surface des mers

Auteur  
# 10/08/2009 à 00:42 Cartes des anomalies de températures de surface des mers
Image

Image
# 18/08/2009 à 00:40 carte des anomalies de températures des mers (site web)
Image
# 30/08/2009 à 23:24 Vents d'Ouest dans le Pacifique : Evénement El Nino attendu pour la fin d'a (site web)
El Nino pourrait s'amplifier d'ici octobre 2009 : MAJ 19 aout 2009 ...

La température sur l'ensemble de l'océan pacifique aurait tendance à augmenter par rapport aux normales saisonnières.
http://www.wmo. int/pages/ prog/wcp/ wcasp/enso_ update_latest. html
L’anomalie positive observée au large des côtes péruviennes traduit la présence d’eau chaude semblant provenir de l’Ouest du Pacifique,
arrivée d’eau chaude poussée par des vents de surface d’Ouest.

D'ailleur la présence du cyclone de catégorie 3 nommée JIMENA proche des côtes (ouest,océan pacifique) mexicaines donne confirmation.
# 13/09/2009 à 22:49 CARTE DES ANOMALIES D'AOUT PAR LA NCEP/NCAR (site web)
Tout pourrait se jouer au niveau de la règle physique dite "de compensation" (ce n'est peut-être pas pour rien si le terme compensation carbone a été choisi pour la nouvelle règle économique)

Ce qui me fait dire cela ce sont les taches d'anomalies positives et négatives qui s'intercalent sur la carte des anomalies NCEP/NCAR lue sur le site de meteor http://www.climat-evolution.com/article-35638229.html
# 12/10/2009 à 14:50 Baisse de l'anomalie des T° dans l'océan arctique
Image

Anomalies océan arctique janvier 1955 - janvier 2009
# 13/11/2009 à 23:33 Evolution du niveau des océans
Image

Image

Image
Image

Sur ces cartes car les niveaux ont augmenté dans le pôle nord et au fond des lacs du nord-est des EU. Il a été dit que les eaux ont monté de 0,60 m sur la côte Est des USA, c'est à peu près la même mesure que dans le golfe de Botnic (entre la Finlande et Suède). Dans le Pacifique la tendance est à une sensible hausse.

L'evolution du gulf stream doit avoir un effet sur la hauteur des cotes Est de l'USA. Car avec un gulf stream qui ralentit, moins d'eau chaude va vers le pôle, donc plus d'eau chaude doit être près des côtes, ce qui a le meme effet que l'El Nino (eau chaude) sur les cotes Ouest de l'Amerique centrale. Ceci pourait peut-etre être une des causes d'un été plus froid sur l'USA et surtout sur l'Est car cela a dû causer plus de précipitations.

Puis comme on voit pour cette augmentation du niveau de l'Ouest de l'océan l'Atlantique Nord de 0,60 m, il ne faut se baser que sur un seul élément mais sur plusieurs pour comprendre les origines et la cause. Ceci montre qu'il faut faire de même pour l'évolution des températures.

La hausse des océans est un lent processus compliqué à prévoir car :

- cela évolue plus lentement que les températures atmosphériques comme la SST évolue plus lentement que les températures atmosphériques ;

- car la fonte des glaciers évolue assez lentement ;

- vu tout ce dont il faut prendre en compte (fonte des glaciers, dilatation de l'eau qui évolue lentement suivant l'evolution de la SST elle-même influencée par beaucoup d'élements)

- et d'autrés élements oubliés ;

Donc si le climat se refroidit il faut voir de combien ainsi que la durée pour que cela affecte le niveau des oceans. Sans oublier la fonte des glaciers...

lien sur la montée de 0,60 cm sur la côte des USA
http://news.nationalgeographic.com/news/2009/09/090910-sea-levels-rise.html
# 14/11/2009 à 00:19 traduction et extrait de l'article précédent par l'administrateur de la Ter (site web)
http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=964&mode=&order=0&thold=0

Image
Voici une information extrèmement sérieuse qui vient de tomber de National Geographic. Elle restera tout de même à prendre avec des pincettes, car à l'heure actuelle, il n'y a pas d'autres confirmation que National Geographic eux même. Lien fourni par Thedi. Le niveau de l'océan atlantique a augmenté jusqu'à 2 pieds (60 centimètres) de plus que prévu cet été le long de la côte Est américaine, les scientifiques sont surpris des prévisions de telles fluctuations périodiques.
La cause immédiate de la hausse inattendue a maintenant été résolue, les responsables américains affirment dans un nouveau rapport (indice: que cela n'est pas en rapport avec le réchauffement de la planète). Mais la raison sous-jacente reste un mystère.

Habituellement, les prévisions des marées saisonnières et du niveau des mers sont un processus assez claires, régi par les mouvements connus et des influences gravitationnelles de corps célestes comme la Lune, a déclaré Rich Edwing, directeur adjoint du Centre pour les produits et services océanographiques opérationnels au US National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

Mais les coups de téléphones à NOAA ont commencé cet été lorsque, les appels des résidants de la côte Est ont signalé que les niveaux de la mer étaient plus élevés que prévu, un peu comme ceux qui sont associés à des événements météorologiques à court terme comme les tempêtes tropicales. Mais ces mers élevées ont persisté pendant des semaines, tout au long de Juin et Juillet 2009.

La hausse alarmante a causé que de légères inondations côtières, mais fait réfléchir les scientifiques.

Le Gulf Stream a mystérieusement ralentis

Maintenant, un nouveau rapport a identifié les deux principaux facteurs qui ont des niveaux de hautes marées, un affaiblissement du Gulf Stream et des vents soutenus de l'Atlantique Nord-Est.

Le Gulf Stream est une autoroute qui s'écoule vers le nord de océan atlantique passant au large de la côte Est U. S.. Fonctionnant à pleine vapeur, le puissant courant attire l'eau dans son «orbite» et loin de la côte Est.

Mais cet été, pour des raisons inconnues ", le Gulf Stream a ralentit," Edwing dit, cela renvoi les eaux vers les côtes et tire le niveau des mers vers le haut.

Ajoutant à cette expansion, les vents d'automne de l'Atlantique nord sont arrivés quelques mois plus tôt, poussant encore plus d'eau vers la côte.

Les plages sont inondées

Les eaux plus élevées ont causé des désagréments pour les pêcheurs et les plaisanciers et qui ont du réarranger les berges.

Mais ce puzzle mystérieux demeure.

«Pourquoi le Gulf Stream ralenti ? Pourquoi la configuration des vents saisonniers a été modifiée et apparu beaucoup plus tôt ?" Edwing NOAA dit. "Nous n'avons pas encore ces réponses».

Extrait, adaptation et traduction de la Terre du Futur

source : http://news.nationalgeographic.com/

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site