Cyclogénèse et flux sfu

Auteur  
# 14/01/2011 à 20:41 Séismes, cyclones, tornades et inondations du 7 au 15 janvier dans le monde
Tout comme pendant la période du mois de mai les inondations, les séismes, les volcans et les cyclones marquent les faits météorologiques.

Les inondations ont frappé durement le Brésil. Le chaos régnait vendredi dans la ville de Nova Friburgo, dans la région montagneuse près de Rio dévastée par des pluies qui ont entraîné la mort de plus de 500 personnes, une des pires tragédies que le Brésil ait connues. La ville de Teresepolis a également été meurtrie. Des pans entiers de montagne ont déferlé sous le poids des torrents de boue que les chutes de pluie ont provoqués emportant tout sur leur passage y compris des blocs de rochers lourds de plusieurs tonnes.

Au Sri Lanka des millions les déluges ont obligés plusieurs millions de déplacés à trouver de nouveaux abris.

En Asutralie ce sont des grandes villes qui ont été menacées par la montées des eaux suite aux pluies soutenues depuis plusieurs jours.

Selon les médias brésiliens, la tragédie dépasse en importance la catastrophe de Caraguatatuba, du nom d'une ville du littoral septentrional de Sao Paulo ensevelie sous la boue en 1967, qui avait fait 436 morts. Il faudrait remonter à 1974 pour connaître d'aussi graves inondations en Australie.

# 14/01/2011 à 21:18 Les systèmes cycloniques dans le Pacifique Sud et rappel des événements pas
Les systèmes cycloniques dans le Pacifique Sud

La tempête Zelia telle que nommée par le C.M.R.S de l'Australie, le B.O.M (car ce centre météorologique nomme et suit les systèmes cycloniques qui sont repérés à l'ouest de 160° Est) s'est intensifiée ces dernières 24 heures
ZELIA avec une pression de 989 hPa, des vents sur 10 minutes de 75 km/h (40 knots), et des rafales de 100 km/h (55 knots) se positionne par 13.8S - 152.2E
à 365 km au nord-est de Willis Island tout en se déplaçant en direction du sud-est à une vitesse de 18 km/h
Les vents de force tempête tropicale (> à 63 km/h) s'étendent jusqu'à 110 km du centre
Se situant dans un environnement favorable (voir conditions nécessaires à la formation et à l'intensification des systèmes), très bonne température de mer,
faible cissaillement des vents, ZELIA devrait progressivement s'intensifier d'ici les prochaines 48h
Pour l'instant les modèles numériques privilégient une direction gobale sud-est l'amenant d'ici moins de 72 heures à longer les côtes calédoniennes..
C'est donc à nouveau un système à suivre de près pour la Nouvelle Calédonie étant donné l'incertitude des prévisions à plus de 48 heure.


- Bulletin cyclonique du vendredi 14 janvier 2011 à 12h00 UTC
La tempête tropicale VANIA (classifiée comme un tropical cyclone categorie 1 par le CMRS de Fidji et comme une dépression tropicale forte par Météo France)
a perdu un peu de sa puissance et de son organisation en raison de son interférence avec la Nouvelle Calédonie
VANIA avec une pression de 982 hPa, des vents sur 1 minute de 86 km/h (45 knots), et des rafales de 111 km/h (60 knots) se positionne par 21.9S - 166.6E
sur le sud de la Nouvelle Calédonie en se déplacant en direction de l'est sud-est à la vitesse de 7 km/h
La Nouvelle Calédonie est affectée par des vents moyens estimés à 86 km/h (rafales jusqu'à 111 km/h) dans un rayon de 55 km autour du centre et des vents supérieurs à 60 km/h (rafales à 90 km/h) dans un rayon de 275 km (localement plus fort en raison du relief)
VANIA va poursuivre son déplacement en direction du secteur sud et donc la pointe Sud et l'île des Pins restent concernés par de fortes averses et des vents parfois supérieurs à 100 km/h en rafales. VANIA au fur et à mesure de sa descente vers le sud va s'affaiblir

Image
Système cyclonique en cours - Le vendredi 14 janvier 2011
- Dans le bassin Pacifique Sud la tempête tropicale VANIA sur la Nouvelle Calédonie alertes cycloniques en cours et la tempête tropicale ZELIA, en mer de Corail, devrait poursuivre son intensification - la dépression tropicale VINCE dans le bassin Océan Indien Sud-Est ne devrait pas se réintensifier

Le dernier système cyclonique La tempête tropicale TASHA dans le bassin Pacifique Sud qui est le 3ème système cyclonique de l'Hémisphère Sud pour la saison 2010-2011 s'est dissipé le 25 décembre

Hier le cyclone Vania passant le KRAKATAU en Indonésie à 300 m.
L'activité explosive persiste avec émissions de cendres abondantes jusqu'à 600 m de hauteur. Des retombées sont signalées sur les provinces de Banten et Lampung. Un plan d'évacuation de plus de 40 000 personnes vivant au niveau des côtes a été établi par rapport au risque de tsunami. Une zone d'exclusion de 2 km autour du volcan est mise en place. Source : VSI, presse.

Les séismes ont été enregistrés en nombre au Vanuatu
et le 9 JANVIER
Un puissant séisme de magnitude 6,9 sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu sous la mer près du Vanuatu, dans le sud-ouest de l'océan Pacifique, mais aucune alerte au tsunami n'a été lancée, a annoncé l'institut de géophysique américain USGS.
Aucun dommage n'a été signalé après le séisme qui a frappé à21H03 (10H03 GMT) à une profondeur de 31,1 km, à 110 km de la ville d'Isangel, située sur l'île de Tanna.
Le séisme est le dernier en date d'une série près de cette île qui abrite un volcan en activité.
Un séisme dans le sud-ouest de l'océan Pacifique avait provoqué le 26 décembre une alerte au tsunami qui avait été rapidement levée. Six ans après le tsunami meurtrier qui avait ravagé l'Océan indien, ce séisme de magnitude 7,3 avait été enregistré au large de l'archipel du Vanuatu par l'USGS.
Le Vanuatu, entre les îles Fidji et l'Australie et au nord de la Nouvelle-Zélande, est situé sur la ceinture de feu du Pacifique, où le déplacement des plaques de l'écorce terrestre provoque séismes et activité volcanique.
Le tsunami du 26 décembre 2004, provoqué par une secousse au large de l'Indonésie, avait causé la mort de plus de 220.000 personnes dans tout l'Océan indien
Source : USGS

Rappel des volcans actifs depuis décembre dernier
ETNA. Sicile. 3 350 m.
La situation est redevenue calme sur l'Etna. Le trémor et l'activité sismique sont au plus bas ce matin. Il faut noter que si l'éruption du 12 au 13 janvier a été particulièrement brève, le paroxysme de fontaines de laves et les coulées de débordement au niveau du pit cratère du cratère Sud-est ont assuré le spectacle nocturne, bien visible depuis Catane et ses environs. Les fontaines atteignaient plusieurs centaines de mètres de hauteur et les coulées ont parcouru plus de 4 km jusqu'aux Monti Centenari.

KRAKATAU. Indonésie. 300 m.
L'activité explosive persiste avec émissions de cendres abondantes jusqu'à 600 m de hauteur. Des retombées sont signalées sur les provinces de Banten et Lampung. Un plan d'évacuation de plus de 40 000 personnes vivant au niveau des côtes a été établi par rapport au risque de tsunami. Une zone d'exclusion de 2 km autour du volcan est mise en place. Source : VSI, presse.

KISIMEN. Kamchatka. Russie. 2 485 m.
L'éruption se poursuit. Le panache de cendres atteint 6 à 8 km d'altitude, des retombées sont signalées à Anavgai et Esso, localités situées à 140 km au nord-ouest du volcan. Le niveau d'alerte reste au rouge. Source : KVERT.

KILAUEA. Hawaii. États-Unis. 1 222 m.
Les lacs de lave situés au fond de l'évent du cratère Halema`uma`u et dans le cratère Pu`u `O`o sont bien visibles par l'intermédiaire des webcams durant la nuit hawaiienne (le jour pour nous).

13 janvier 2011

ETNA. Sicile. 3 350 m.
Le pit cratère situé sur le flanc du cône Sud-est a été le siège hier d'une phase explosive et effusive.
Le trémor a commencé à augmenter durant la soirée du 11 janvier pour atteindre un pic à 07h00 le 12 janvier. L'INGV signale en outre le déplacement de la source du trémor du cratère Nord-est vers le cratère Sud-est, la zone de ce dernier constituant bien une zone de faiblesse de l'édifice. Durant cette première période, le pit cratère du cône Sud-est a présenté une activité strombolienne qui s'est accentuée tout au long de la journée d'hier avec surtout des émissions de gaz chauds sans matériel solide. La deuxième période a commencé dans la soirée du 12 janvier, peu après 22h00 locales, par un débordement de la lave accumulée dans le pit cratère. Deux coulées principales de lave se sont dirigées vers la Valle del Bove. Peu avant 23h00, une importante activité de fontaines de lave s'est mise en place au niveau du pit cratère. Les fontaines ont atteint plusieurs centaines de mètres de hauteur et un panache de cendres de 9 km a été signalé par le VAAC de Toulouse alors que le trémor éruptif atteignait son maximum. Peu après minuit l'activité explosive a rapidement diminué ainsi que les émissions de lave pour cesser vers 01h30. Ce matin le trémor a retrouvé son niveau d'avant la phase explosive, les caméras thermiques montrant la trace des laves en cours de refroidissement. Source : INGV.
09 janvier 2011

VANUATU. Séismes.
Plusieurs séismes de magnitudes importantes sont survenus au large nord-ouest de l'île de Tanna. En particulier des secousses de magnitudes respectives 6.6 et 6.4 sont survenues à 10h03 et 17h21 TU, associées à de nombreux séismes de magnitude supérieure à 5. Cette importante activité sismique pourrait influer sur l'éruption du volcan Yasur, distant d'une centaine de kilomètres. Source : USGS.
08 janvier 2011

KILAUEA. Hawaii. États-Unis. 1 222 m.
Depuis le 06 janvier à 02h00 locales, des coulées de lave plongent à nouveau dans l'océan. Elles sont issues du champ lavique qui s'est mis en place à partir du 29 novembre dernier et qui donne naissance à deux branches. La branche ouest a donc gagné la côte, à environ 2 km au sud-ouest de la terminaison de la highway 130. La branche Est donne naissance à des résurgences. Le plancher du Pu`u `O`o est le siège de petites émissions de laves à partir d'un cône situé dans la portion nord du cratère et de l'incandescence est visible depuis un évent prés du mur Est. Au sommet du Kilauea, le lac de lave du cratère Halema`uma`u continue ses oscillations de plusieurs mètres toutes les 10 à 20 minutes à partir de sa base qui est à 120 m de profondeur. Source : HVO.

07 janvier 2011

BILAN 2010.
Du point de vue volcanologique, l'année 2010 a, bien sûr, été marquée par la dramatique éruption du Mérapi en Indonésie. Cette éruption a causé la mort de plus de 300 personnes, déplacé des milliers de villageois et détruit fermes et champs de toute une région. Nous retiendrons aussi l'éruption du volcan Eyjafjöll en Islande, devenu célèbre pour avoir immobilisé le trafic aérien européen pendant plusieurs semaines avec ses panaches de cendres. Enfin il faut noter la réactivation du volcan Kisimen au Kamchatka (Russie), qui est encore en alerte rouge à l'heure actuelle et dont aucune activité historique notable n'avait été rapportée sauf peut-être en 1928-29.
L'activité sismique, responsable comme d'habitude des plus grandes catastrophes naturelles, a été dominée par les terribles séismes en Haïti (222 000 victimes), au Chili (500 victimes) et le tsunami généré par une violente secousse au large de l'île de Sumatra en Indonésie (plus de 300 victimes).

04 janvier 2011

ETNA. Sicile. 3 350 m.
Le pit cratère du flanc Est du cratère Sud-est émet toujours des gaz chauds avec peu de matériel solide, à la fréquence de 4 à 6 événements par heure. L'activité sismique du massif etnéen reste très faible. Source : INGV

KISIMEN. Kamchatka. Russie. 2 485 m.
L'activité éruptive, qui a débuté le 12 décembre dernier, se poursuit. A partir du 03 janvier à 02h00 TU, l'analyse de l'activité sismique et du trémor éruptif ont montré une violente phase explosive. Le panache de cendres s'étale désormais sur plus de 200 km en direction du sud-est et une importante anomalie thermique est détectée par satellite. Le niveau d'alerte est au rouge. Source : KVERT.

03 janvier 2011

ETNA. Sicile. 3 350 m.
Depuis hier en fin d'après-midi une activité strombolienne modérée affecte l'évent situé à la base du flanc Est du cratère Sud-est. L'incandescence était visible durant la nuit et encore tôt ce matin avant l'arrivée d'une couverture nuageuse. Un pic du trémor a accompagné le début des émissions. Source : INGV.

CHILI. Séisme.
Un violent séisme de magnitude 7.1 est survenu le 02 janvier à 20h20 TU. L'épicentre se situe à 70 km au nord-ouest de Temuco, l'épicentre est estimé à 25 km de profondeur. La secousse a été fortement ressentie dans toute la région. Source : USGS.

KILAUEA. Hawaii. États-Unis. 1 222 m.
L'éruption du Kilauea, qui a débuté le 03 janvier 1983, fête aujourd'hui son vingt huitième anniversaire.
L'évent du cratère Halema`uma`u renferme toujours un lac de lave dont la profondeur fluctue. Au niveau du rift Est, des coulées éphémères sont visibles sur le plancher du cratère Pu`u `O`o et des petites coulées de surface sont signalées au niveau du Pali, issues de deux principales coulées alimentées depuis le 29 novembre dernier. Source : HVO.

Le 25 décembre 2010
Un violent séisme sous-marin de magnitude 7,3 s'est produit au large de l'archipel du Vanuatu. L'alerte au tsunami a finie par être levée, après qu'une hausse de seulement 15 cm du niveau de la mer eut été constatée.

22 décembre 2010

ETNA. Sicile. 3 350 m.
Après plus d'un mois de calme plat et trois jours après la violente phase explosive du Stromboli, l'Etna a été le siège, aujourd'hui à 04h46 TU, d'une explosion au niveau de l'évent ouest de la Bocca Nuova. Le panache de cendres chaudes a atteint plusieurs centaines de mètres de hauteur puis a dérivé vers l'Est et des petites retombées sont signalées à Linguaglossa. Il n'y a pas eu d'émission de matériel incandescent. Source : INGV.

20 décembre 2010

STROMBOLI. Italie. 924 m.
Notre bon vieux phare méditerranéen termine l'année en pleine forme. Hier à 09h55 TU, une forte explosion a généré un panache de cendres dépassant 1 000 m de hauteur avec des retombées sur toute l'île. L'onde de choc a fait trembler les fenêtres . Depuis quelques jours, une petite coulée de lave dévalait la Sciara del Fuoco, coulée visible la nuit depuis les îles de Panarea, Salina et Lipari selon la presse locale. Durant la nuit du 18 au 19 octobre derniers, une coulée de lave s'était épanchée à l'intérieur de la terrasse cratérique. Source : INGV, presse.

13 décembre 2010

KISIMEN. Kamchatka. Russie. 2 485 m.
Une violente phase explosive a débuté le 12 décembre à 19h57 TU. Le panache de cendres s'est élevé à 3.5 km d'altitude avec de nombreux éclairs. Des retombées de cendres de 0.5 cm d'épaisseur sont signalées sur les villes de Kozyrevsk (110 km du volcan) et Tigil (308 km du volcan). Le réveil du Kisimen a commencé à la mi-novembre avec de nouvelles fumerolles puis une augmentation de l'activité sismique à partir du 09 décembre. Une seule éruption historique a été répertoriée, en 1928-29. Le niveau d'alerte est passé au rouge. Source : KVERT.

10 décembre 2010

PITON DE LA FOURNAISE. La Réunion. France. 2 631 m.
L'éruption s'est terminée à 13h30 locales ! Cette troisième éruption de l'année a été aussi faible que courte. Il n'y a pas eu de fontaines de laves, seulement quelques projections et des petites coulées qui ont dévalé le flanc nord-ouest du cône sommital. L'accés à l'Enclos Fouqué reste interdit. Source : OVPF.

Source : http://www.volcan-actif.com/actualites.htm
# 14/01/2011 à 22:22 cyclones d'octobre à décembre 2010 (site web)
Bilan cyclonique octobre

9 systèmes cycloniques dont 4 ouragans, 1 cyclone,
2 typhons et 1 tempête tropicale le typhon MEGI aux Philippines & à Taiwan et le cyclone tropical GIRI en Birmanie

Répartition sur les bassins cyloniques Le système cyclonique le plus puissant
- 5 systèmes dans le bassin Atlantique Nord

- 2 systèmes dans le bassin Pacifique Nord-Ouest

- 1 système dans le bassin Océan Indien Nord

- 1 système dans le bassin Océan Indien Sud-Est dans le Pacifique Nord-Ouest, près des Philippines, le super typhon MEGI avec des vents moyens de 296 km/h le 17 octobre 2010

Les systèmes cycloniques nommés par date
- 07 octobre : ouragan OTTO, dans le bassin Atlantique Nord

- 12 octobre : ouragan PAULA, dans le bassin Atlantique Nord

-13 octobre : typhon MEGI, bassin Pacifique Nord-Ouest

- 21 octobre : cyclone GIRI, bassin Océan Indien Nord

- 22 octobre : ouragan RICHARD, bassin Atlantique Nord

- 24 octobre : typhon CHABA, bassin Pacifique Nord-Ouest

- 29 octobre : ouragan SHARY, bassin Atlantique Nord

- 30 octobre : ouragan TOMAS, bassin Atlantique Nord

- 31 octobre : tempête tropicale ANGGREK, bassin Océan Indien Sud-Est


Bilan cyclonique novembre
1 système cyclonique dont 1 cyclone le cyclone JAL qui a atterri sur la côte est indienne avec un bilan de 54 morts et 54 millions de dollars de dégats Répartition sur les bassins cyloniques Le système cyclonique le plus puissant
- 1 système dans le bassin Océan Indien Nord
le cyclone JAL avec des vents moyens de 130 km/h
Les systèmes cycloniques nommés par date
- 05 novembre : cyclone tropical JAL, dans le bassin Océan Indien Nord


Bilan cyclonique décembre
3 systèmes cycloniques dont 1 cyclone tropical
et 2 tempêtes tropicales -
Répartition sur les bassins cyloniques Le système cyclonique le plus puissant
- 1 système dans le bassin Océan Indien Sud-Ouest
- 1 système cyclonique dans le bassin Pacifique Centre
- 1 système cyclonique dans le bassin Pacifique Sud
- 01 décembre : cyclone tropical ABELE,
dans le bassin Océan Indien Sud-Ouest
- 17 décembre : tempête tropicale OMEKA,
dans le bassin Pacifique Centre
- 24 décembre : tempête tropicale TASHA,
dans le bassin Pacifique Sud


Bilan saison 2010 : 69 systèmes tropicaux de janvier à décembre 2010 dans le monde

Saison 2010 : Hémisphère nord
- Océan Atlantique Nord : 19 systèmes dont 12 ouragans
- Océan Pacifique Nord-Est : 8 systèmes dont 3 ouragans
- Océan Pacifique Nord-Ouest : 14 systèmes dont 8 typhons
- Océan Indien Nord : 5 systèmes dont 4 cyclones
- Total : 46 systèmes cycloniques dont 15 ouragans, 4 cyclones & 8 typhons

Les systèmes cycloniques les plus intenses
En 2010 : typhon MEGI (vents de 160 knots)


Saison 2010-2011 Hémisphère sud (en cours)
- Océan Indien Sud-Ouest : 1 système dont 1 cyclone
- Océan Indien Sud-Est : 1 système dont 0 cyclone
- Océan Pacifique Sud : 1 système dont 0 cyclone
- Total : 3 systèmes cycloniques dont 1 cyclone


Rappel saison 2009
Sur l'année : 83 systèmes cycloniques dont 33 cyclones, ouragans et typhons.
Le mois le plus actif : août avec 17 systèmes cycloniques et le mois le plus inactif : mai & juin avec respectivement 3 systèmes cycloniques
Début de saison : Hémisphère Nord, en avril, avec la tempête tropicale BIJLI dans le le bassin Océan Indien Nord
Les systèmes les plus puissants (vents sur 1 minute) :
pour l'Hémisphère Nord : le typhon NIDA (vents de 160 knots) et l'ouragan RICK (vents de 155 knots)
pour l'Hémisphère Sud : les cyclones tropicaux LAURENCE et HAMISH (vents de 130 knots)
http://www.cyclonextreme.com/cyclonenewsphenomenesaison09.htm
# 18/01/2011 à 22:46 alerte rouge cyclonique VANIA
Le cyclone Vania http://www.physorg.com/news/2011-01-nasa-satellites-tropical-storm-vania.html
http://www.youtube.com/watch?v=eP4L-G6jUwQ
Le 14 janvier :
Après avoir provoqué de nombreux dégâts matériels aux îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie, la dépression tropicale Vania se trouve à présent à proximité de Nouméa. Des centaines de personnes ont été évacuées par précaution des bidonvilles de la capitale calédonienne.
Nouméa, toutes les communes de la province sud de la Nouvelle-Calédonie, et Canala dans le nord, ont été placées en alerte rouge : la population est invitée à rester confinée chez elle.
A Nouméa, plusieurs centres d’hébergement ont été ouverts pour les habitants des bidonvilles situés à la périphérie de la capitale. Des centaines de personnes sont allées s’y mettre à l’abris. Plus au sud, les tribus kanak sont isolées par les eaux.

La cyclone Vania génère des vents de plus de 100 km/h, avec des rafales à 150 km/h et des pluies diluviennes.
Les îles Loyauté ont été les premières touchées : arbres arrachés, routes inondées.
Vania est maintenant stationnaire, dans la zone de Nouméa, la capitale territoriale. Le phénomène a suivi une trajectoire inattendue en accélérant vers le sud-ouest, pour probablement s’évacuer samedi, selon Météo France, par l’extrême sud de la Grande terre.

La nuit dernière (du 13 au 14 janvier), les îles Loyauté ont de surcroît essuyé un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter, qui s’est produit à plus de 7 km de profondeur. Il y a eu une évacuation spontanée de la population par crainte d’un tsunami. Evacuation difficile compte tenu du vent et des pluies dûs au cyclône.
A Lifou, un enfant de 10 ans a succombé à un malaise cardiaque alors qu’il fuyait sa maison avec ses parents.

Gilles Halais, avec agences France Info

http://www.france-info.com/france-regions-2011-01-14-nouvelle-caledonie-alerte-rouge-au-cyclone-a-noumea-508924-9-13.html

=================
Nouvelle-Zélande
Le deuxième phénomène de la semaine
La saison cyclonique a débuté de façon assez active dans l'hémisphère sud. La tempête tropicale Vania a concerné la Nouvelle-Calédonie la semaine dernière avec son lot de pluies, parfois jusqu'à 200 mm, mais aussi de rafales de vent supérieures à 150 km/h.
Le premier cyclone de la saison s'est formé ce week-end. Baptisé Zelia, il a atteint la catégorie 2 en passant nettement au sud de la Nouvelle-Calédonie. On a à nouveau recueilli jusqu'à 100 mm sur le nord de l'île. Ensuite, Zelia a touché les îles Norfolk sans faire de gros dégâts.
Vers une accalmie
aactuellement rétrogradée au stade de tempête tropicale, cette dépression circule à proximité de la Nouvelle-Zélande, où elle se dissipe peu à peu au contact des eaux plus froides. On relève ce matin jusqu'à 70 mm de pluie à Hokitika, et des rafales de vent proches de 100 km/h.
Zelia finira par se résorber dans la soirée, alors qu'aucun autre phénomène cyclonique ne menace actuellement ces régions.

# 02/02/2011 à 01:42 Alerte rouge au cyclone Yasi en Australie
Un cyclone menaçant le nord-est de l'Australie a été reclassé en catégorie cinq, la puissance maximale, et il risque de causer de gros dégâts et des pertes en vies humaines, ont déclaré mercredi des responsables des secours.

Des milliers de personnes ont été évacuées dans le Queensland où l'on attend des vents de plus de 280 km/h, alors que la région se remet à peine de plusieurs mois d'inondations.

Le cyclone Yasi se trouvait mercredi matin à 650 km au large de la côte nord-est de l'Australie et il devrait atteindre les côtes du Queensland, entre Cairns et Innisfail, à 22h00, heure locale (midi GMT).

Plus de 400.000 personnes vivent dans les zones que devrait traverser le cyclone.

Rob Taylor; Nicole Dupont pour le service français sur yahoonews
# 02/02/2011 à 01:57 Yasi probablement plus puissant que Larry en 2006 (site web)
Le nord-est du Queensland, commence a être léché, c'est maintenant 2000 km affecté par ce énorme dépression, touristes et habitants commencent à être évacués, et des ports sont déjà fermés.

Des vents atteignant 250 km/h, des pluies torrentielles :
tels sont les effets, attendus pour mercredi ou jeudi sur la côte nord-est de l’Australie, du cyclone tropical Yasi, qui traverse actuellement la mer de Corail vers ce continent.
le cyclone devrait atteindre la côte aux environs de la ville de Cairns et se faire violemment ressentir à des centaines de kilomètres à la ronde, car il arrivera en catégorie 4.
L’Australie, et notamment le Queensland (nord du pays), est encore sous le coup des terribles inondations qui ont fait 35 victimes et enseveli sous les eaux de nombreuses mines de charbon, perturbant gravement ce secteur d’activité.
La situation se montrera ainsi critique sur les côtes et les versants orientaux de la Cordillère Australienne entre Cairns et Rockhampton. La zone pluvieuse s'étendra également sur le nord-ouest du Queensland jusqu'au golfe de Carpentarie. Une zone pluvio-orageuse affectera également la région de Sydney et de Canberra.

NOTA :
Yasi devrait être plus puissant que le cyclone Larry, qui a frappé le Queensland en Mars 2006, laissant des milliers de personnes sans-abri.
# 03/02/2011 à 00:11 L'Australie meurtrie par Yasi
Montage superposant le cyclone Yasi sur le nord des USA.

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/hs051.snc6/168190_10150407123255313_458298565312_16745936_768069_n.jpg

(alors que se produit ce passage, une tempête de neige balaie 30 états des USA en causant des dégâts et le volcan japonais se réveille comme jamais depuis 300 ans)




# 12/02/2011 à 11:04 la tempête tropicale Bigindia se développe au large de Madagascar (NE) (site web)
10 au 15/02 : alerte cyclonique (Bingiza) pour le centre-Est de Madagascar
Jeudi, 10 Février 2011 16:15
La tempête tropicale Bingiza s’est formée ces dernières 36h dans le sud de l’océan Indien au large des côtes Nord-Est de Madagascar.

Au dernier bulletin de 9h UTC, le centre du cyclone était centré par les points 13.6° de latitude sud et 54.3° de longitude est, et à 851 km au Nord de la Réunion. Le système, quasi-stationnaire génère des vents moyens soufflant à 83 km/h et jusqu'à 105 km/h en rafale.

Dans les prochaines 48 heures, Bingiza devrait se renforcer et atteindre la catégorie cyclonique de 1 l’échelle de Saffir Simpson. A plus longue échéance il devrait prendre un cap Sud-Ouest et se diriger vers le centre de Madagascar qu'il pourrait potentiellement atteindre en ayant une intensité de classe 2

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site