Cyclogénèse et flux sfu

Auteur  
# 12/02/2011 à 11:49 situation sur l'activité volcanique
évolution activité volcanique depuis le 13 janvier


Le 5 février :
- PITON DE LA FOURNAISE. La Réunion. France. 2 631 m.
Après la crise sismique du 02 février l'activité est revenue à un niveau modéré selon le bulletin publié hier par l'observatoire avec une moyenne de 14 séismes par jour. Les mesures géodésiques indiquent toujours une faible dilatation de l'édifice, en particulier le cône sommital se dilate de 1 cm par jour. Source : OVPF.

- SHINMOEDAKE Kyushu. Japon. 1 421 m.
L'éruption se poursuit. Le dôme de lave continue sa croissance à l'intérieur du cratère, son diamètre a été estimé à environ 600 m et sa hauteur à 110 m. Près de 80 millions de tonnes de cendres ont été expulsées aux alentours par le volcan depuis le 19 janvier. Un important dégazage accompagné par des émissions de cendres lors des explosions forment un panache permanent. Source : presse.

- KILAUEA. Hawaii. États-Unis. 1 222 m.
Le lac de lave du cratère Halema`uma`u a été le siège, le 18 janvier, d'un important dégazage avec éclatements de bulles en surface, associé à des éboulements provoqués par des séismes de magnitudes 2, 2.5 et 3.5. Voici quelques clichés pris par la webcam : >>>photos . Source : HVO.
Les lacs de lave situés au fond de l'évent du cratère Halema`uma`u et dans le cratère Pu`u `O`o sont bien visibles par l'intermédiaire des webcams durant la nuit hawaiienne (le jour pour nous).

02 février 2011

- PITON DE LA FOURNAISE. La Réunion. France. 2 631 m.
L'observatoire vient de mettre en ligne un bulletin annonçant la mise en place de l'alerte 1 et la fermeture de l'Enclos Fouqué. Depuis 08h05 locales, de nombreux séismes volcano-tectoniques, causés par la fracturation des roches, surviennent à l'aplomb du cône sommital, à faible profondeur, au-dessus du niveau de la mer. Des déformations modérées sont localisées au sommet et sur le flanc ouest du Piton. La réactivation du volcan, commencée en août 2010, a donné lieu à deux précédentes éruptions en octobre et décembre 2010, une troisième semble emboîter le pas. Cependant l'activité sismique a diminué nettement à partir de 14h30 locales. A suivre... Source : OVPF.

- SHINMOEDAKE Kyushu. Japon. 1 421 m.
Deux nouvelles fortes explosions sont survenues ce matin, respectivement à 05h25 et 10h47 locales. La première explosion a généré une colonne de cendres de 2 km de hauteur. Source : Mainichi Japan.

- YASI. Australie. Cyclone.
Le cyclone Yasi, classé en catégorie 5, doit toucher terre vers 14h00, heure française. Yasi génère des vents moyens de 200 km/h (sur 10 mn) avec des rafales de près de 300 km/h et des pluies diluviennes. Yasi doit arriver sur les côtes de l'Est de l'Australie, dans la région de Cairns où l'alerte maximale a été instaurée. La pression centrale du cyclone est de 930 hPa, il se déplace vers l'ouest à la vitesse de 35 km/h. De sérieux dégâts sont à prévoir, les cyclones de cette taille pouvant arracher les toitures des habitations et provoquer d'importantes inondations. Cairns, Cardwell, Townsville, et Mackay sont les principales villes touchées par le cyclone qui menace au total près de 400 000 habitants.
01 février 2011

SHINMOEDAKE Kyushu. Japon. 1 421 m.
Une violente phase explosive est survenue à 07h24 locales. L'onde de choc a été fortement ressentie jusqu'à la préfecture Kagoshima. La colonne de gaz et cendres a atteint 2 km de hauteur. Il est vraisemblable qu'une partie du dôme récemment mis en place ait été soufflée par la brusque détente des gaz. Source : Mainichi Japan.

31 janvier 2011
- SHINMOEDAKE Kyushu. Japon. 1 421 m.
Le complexe volcanique du Kirishima est formé par un groupe de 20 édifices, dont le volcan Shinmoedake qui est actuellement en éruption depuis le 19 janvier. Après une première phase explosive, un dôme de lave s'est mis en place à l'intérieur du cratère, à la place du lac, ce qui explique la puissance des explosions phréato-magmatiques dûes à la rencontre entre l'eau et le magma. L'extrusion du magma se poursuit à l'heure actuelle puisque le diamètre de la “galette” est passé d'une cinquantaine de mètres le 28 janvier à près de 500 mètres le 30 janvier. Les gaz se trouvant de plus en plus comprimés, le risque de survenues de coulées pyroclastiques devient important. Les autorités ont déjà évacué 600 personnes et la zone d'exclusion autour du volcan a été portée à 3 km. Les recommandations d'évacuation concernent désormais les habitants situés à 6.5 km autour du volcan. Source : Mainichi Japan.

- PITON DE LA FOURNAISE. La Réunion. France. 2 631 m.
Le volcan est toujours en état de vigilance. Un essaim sismique a été enregistré par l'observatoire le 26 janvier avec plusieurs dizaines de séismes de magnitude inférieure à 1.8 et localisés pour la plupart à 1.5 km sous le niveau de la mer, à l'aplomb du cratère Bory. Selon l'observatoire, cela indiquerait une réalimentation en magma de l'édifice. Une dilatation modérée est enregistrée à la base du cône sommital. Source : OVPF.

28 janvier 2011
- KIRISHIMAYAMA. Japon. 1 700 m.
L'éruption se poursuit. Des habitants proches du volcan ont dû être évacués, des liaisons ferroviaires annulées et une partie de la Miyazaki Expressway a été coupée en raison des chutes de cendres. Source : JMA, presse.

- BROMO. Java. Indonésie. 2 329 m.
Une violente phase explosive est survenue hier jeudi. Les émissions de cendres ont entraîné l'annulation de plusieurs vols internationaux vers Bali, le panache de cendres atteint aujourd'hui plus de 5 km d'altitude. Source : VSI, presse.

27 janvier 2011
KIRISHIMAYAMA. Japon. 1 700 m.
Le volcan Kirishimayama, situé sur l'île de Kyushu, au nord de la baie de Kagoshima, est entré en éruption le 19 janvier dernier. De fortes explosions ont formé une colonne de cendres de plusieurs kilomètres de hauteur, des retombées sont signalées à plus de 50 km de distance. Les images vidéo, >>>comme ici, montrent des gerbes cypressoïdes, caractéristiques d'une composante phréatomagmatique. Les émissions de cendres se poursuivent à l'heure actuelle. Source : JMA, presse.

- GALERAS. Colombie. 4 276 M.
Le niveau d'alerte est passé à l'orange à la suite d'une augmentation de la sismicité enregistrée par l'observatoire depuis plusieurs jours. En particulier les fameux “tornillos”, typiques du Galeras, ont de nouveau fait leur apparition sur les relevés sismiques. Les émanations de soufre sont aussi en augmentation. Tous les signaux indiquent une intrusion de magma dans l'édifice qui pourrait aboutir à une nouvelle éruption. Source : INGEOMINAS.

19 janvier 2011
PAKISTAN. Séisme.
Un violent séisme de magnitude 7.2 est survenu hier à 20h23 TU dans le sud-ouest du Pakistan. L'épicentre se situe à 45 km à l'ouest de Dalbandin et à 260 km à l'ouest de Kalat. L'hypocentre est estimé à 84 km de profondeur. La secousse a été fortement ressentie dans toute la région, de l'Arabie Saoudite à l'Inde. Source : USGS.

17 janvier 2011
- PITON DE LA FOURNAISE. La Réunion. France. 2 631 m.
Le dernier bulletin de l'observatoire fait état de l'augmentation de la micro-sismicité volcanique, due à la fracturation des roches en profondeur depuis le début de l'année. L'énergie de ces séismes (20 à 40 par jour) est aussi en augmentation, en particulier depuis le 14 janvier, avec une secousse de magnitude 2 enregistrée le 16 janvier. L'hypocentre de ces séismes se situe à l'aplomb du cône sommital, au-dessus du niveau de la mer. Le nombre d'éboulements à l'intérieur du cratère Dolomieu reste stable. Les relevés géodésiques montrent une diminution de la dilatation de l'édifice, les secteurs nord et nord-est étant le siège de faibles déformations. Source : OVPF.

14 janvier 2011
- ETNA. Sicile. 3 350 m.
La situation est redevenue calme sur l'Etna. Le trémor et l'activité sismique sont au plus bas ce matin. Il faut noter que si l'éruption du 12 au 13 janvier a été particulièrement brève, le paroxysme de fontaines de laves et les coulées de débordement au niveau du pit cratère du cratère Sud-est ont assuré le spectacle nocturne, bien visible depuis Catane et ses environs. Les fontaines atteignaient plusieurs centaines de mètres de hauteur et les coulées ont parcouru plus de 4 km jusqu'aux Monti Centenari.

- KRAKATAU. Indonésie. 300 m.
L'activité explosive persiste avec émissions de cendres abondantes jusqu'à 600 m de hauteur. Des retombées sont signalées sur les provinces de Banten et Lampung. Un plan d'évacuation de plus de 40 000 personnes vivant au niveau des côtes a été établi par rapport au risque de tsunami. Une zone d'exclusion de 2 km autour du volcan est mise en place. Source : VSI, presse.

- KISIMEN. Kamchatka. Russie. 2 485 m.
L'éruption se poursuit. Le panache de cendres atteint 6 à 8 km d'altitude, des retombées sont signalées à Anavgai et Esso, localités situées à 140 km au nord-ouest du volcan. Le niveau d'alerte reste au rouge. Source : KVERT.
13 janvier 2011

- ETNA. Sicile. 3 350 m.
Le pit cratère situé sur le flanc du cône Sud-est a été le siège hier d'une phase explosive et effusive.
Le trémor a commencé à augmenter durant la soirée du 11 janvier pour atteindre un pic à 07h00 le 12 janvier. L'INGV signale en outre le déplacement de la source du trémor du cratère Nord-est vers le cratère Sud-est, la zone de ce dernier constituant bien une zone de faiblesse de l'édifice. Durant cette première période, le pit cratère du cône Sud-est a présenté une activité strombolienne qui s'est accentuée tout au long de la journée d'hier avec surtout des émissions de gaz chauds sans matériel solide. La deuxième période a commencé dans la soirée du 12 janvier, peu après 22h00 locales, par un débordement de la lave accumulée dans le pit cratère. Deux coulées principales de lave se sont dirigées vers la Valle del Bove. Peu avant 23h00, une importante activité de fontaines de lave s'est mise en place au niveau du pit cratère. Les fontaines ont atteint plusieurs centaines de mètres de hauteur et un panache de cendres de 9 km a été signalé par le VAAC de Toulouse alors que le trémor éruptif atteignait son maximum. Peu après minuit l'activité explosive a rapidement diminué ainsi que les émissions de lave pour cesser vers 01h30. Ce matin le trémor a retrouvé son niveau d'avant la phase explosive, les caméras thermiques montrant la trace des laves en cours de refroidissement. Source : INGV.


Les amis du forum la Terre du Futur nous signalent plusieurs activité volcanique à suivre

* VEI 6 pour le volcan Islandais dans la zone autour de Bardarbunga
(explication de la zone) Le Vatnajökull (le glacier des eaux), qui se situe au sud-est de l’Islande est le plus grand glacier de cette île volcanique. Il abrite, sous sa calotte de 8 300 km2, six volcans dont l'Oræfajökull, point culminant de l’île (2 119 m) et deux autres volcans particulièrement actifs ces derniers temps : le Grimsvötn et le Bardarbunga. Le risque lié à ces éruptions sous-glaciaires et la fonte brutale de la calotte glaciaire, avec formation d'un lac sous le glacier, et que cet ensemble brusquement dévale et emporte tout sur son passage pour former des "sandurs" vastes épandages de blocs, de cendres.
Ces deux volcans sont à trente kilomètres l’un de l’autre, et se situent sur un système de failles majeures d'une centaine de kilomètres de long et parallèle au rift qui coupe l’île en deux. Tout le long de ce rift se trouve les volcans majeurs d'Islande comme l'Hekla, ou les zones fissurales éruptives du Krafla ou du Laki. Le Laki ou Lakagigar fut la plus grosse éruption lavique des temps historiques avec près de 12,3 km3 de lave émis en huit mois.
L’activité, en octobre 1996, du Bardarbunga a été précédée par un événement de magnitude 5, sur l’échelle de Richter, dans la caldeira de Bardarbunga, suivi d’une importante séquence de tremblements de terre d’intensité inégale mais allant jusqu’à une magnitude de 3 à 4. Ces 20 dernières années, de nombreux tremblements de terre ont eu lieu à cet endroit, sans être suivis d’activité éruptive - en particulier, depuis juillet 1995, une série remarquable d’événements magmatiques et sismiques se sont produits dans la zone du Vatnajökull.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/iceland/8311924/Icelandic-volcano-set-to-erupt.html
http://www.lalibre.be/actu/international/article/641887/un-2e-volcan-islandais-pourrait-paralyser-le-ciel.html

Autre volcan VEI 7
Le volcan italien Campi Flegrei. Essaims sismiques récents et fumerolles apparues
Le niveau du sol dans la région des champs Phlégréens s'est élevé d'environ 2 m par un phénomène de bradyséisme depuis 1970. C'est un supervolcan[réf. nécessaire] encore en activité (8 comme indice d'explosivité volcanique[réf. nécessaire]). En 1984, 40 000 personnes ont dû être évacuées par prudence à la suite d'un regain d'activité de la zone.
L'un des principaux volcans des champs Phlégréens est le Solfatare.
http://www.come4news.com/serait-ce-le-reveil-prochain-du-volcan-italien-campi-flegrei-461287

En Corée du Nord Radio Free Asia, a déclaré mercredi
que des préparatifs ont été entamés pour une éventuelle éruption du Mont Baekdu,


http://www.laterredufutur.com/html/phpBB3/viewtopic.php?f=42&t=102&p=11666#p11666

La Terre respire cela se produit continuellement.
# 12/02/2011 à 15:48 Flux sfu à la hausse cyclogénèse aussi (site web)
http://images.meteociel.fr/im/192/gl_sst_fbo4.gif

Position dans l'Océan Indien de TC Bingiza et TC Fourteen
Activité cyclonique Le 11 février 2011 à 12h00 UTC
- dans le bassin Océan Indien Sud-Ouest la tempête tropicale BINGIZA à 700 km au nord de la Réunion à suivre de près pour Madagascar, la Réunion et l'île Maurice
- dans le bassin Océan Indien Sud-Est la dépression tropicale 96S (baptisée Fourteen le 11 février au soir) devrait très légèrement s'intensifier
_______________________
Le dernier système cyclonique La tempête tropicale ZAKA dans le bassin Pacifique Sud qui fut le 11ème système cyclonique
de l'Hémisphère Sud, saison 2010-2011 s'est dissipé le 08 février 2011

avec cyclonextreme.com


Le 8 le flux de sfu est passé de 82 à 90 à 21H UTC sous l'effet du groupe 1153 qui faisant sa rotation au bord NO a envoyé des CME de classe M1.8. Depuis le flux oscille entre 89 le 10 et 91 aujourd'hui à cause de l'instabilité des nombreuses régions actives de ces derniers jours (8 groupes officialisés depuis le 8 février).
# 12/02/2011 à 16:03 flux d'électrons supérieurs à 2MeV élevé
Il faut également noter que depuis le 6 février le flux d'électrons supérieur à 2MeV sur l'orbite géosynchrone a atteint des niveaux élevés très soutenus jusqu'à aujourd'hui
# 25/03/2011 à 00:48 Cyclone tropicla Bune en cours (site web)
Le cyclone tropical Bune en cours au Fidji
http://www.cyclonextreme.com/bulletin-cyclonique-ops-008-tempete-tropicale-cyclone-bune.htm
# 03/06/2011 à 13:14 Le MIT se dote d'un système premettant de prévoir l'intensité des cyclones
Des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un système d'écoute sous-marine permettant de mesurer la force des ouragans avant qu'ils ne frappent les côtes. Cette nouvelle méthode, dont les résultats sont comparables à ceux qui sont fournis par les techniques traditionnelles, permettra aux pays émergents vulnérables aux cyclones d'obtenir des informations précises pour des coûts relativement faibles - de l'ordre de 50 000 dollars - au lieu de devoir avoir recours aux satellites d'observation et aux avions chasseurs d'ouragan qui sont extrêmement coûteux.
Le laboratoire de perception sous-marine a étudié pendant un an les bruits de la mer de Cortez avec l'appui logistique de la marine mexicaine et de la station météorologique de l'île de Socorro. Cette île se trouve sur une des zones du monde les plus balayées par le passage d'ouragans avec en moyenne trois cyclones par an. Les ingénieurs ont installé juste en dessous de la surface de la mer, sur le parcours habituel des ouragans, une série de microphones sous-marins (hydrophones) pour mesurer la force des vents et l'intensité du son. L'action du vent, en levant les vagues et en convertissant l'eau en moutons pleins de bulles d'air, provoque un son dont le volume est l'indicateur direct du pouvoir de destruction d'un cyclone. "Il y a une relation mathématique presque parfaite entre la force des vents et l'intensité du son produit, déclare Nicholas Makris, directeur du laboratoire dans un communiqué du MIT, qui permet de calculer l'intensité de l'ouragan avec une marge d'erreur de 5 %."
Quand un ouragan s'approchera des côtes, il sera possible de "semer" des senseurs acoustiques à partir d'un petit avion quand les conditions climatiques le permettent encore. Les autorités locales auront alors l'information précise et en temps réel de la force de l'ouragan, ce qui leur permettra de décider ou non l'évacuation des populations concernées. Des informations qui vont intéresser tous les pays des Caraïbes et d'Amérique centrale, ainsi que le Mexique, l'Inde ou le Bangladesh pour qui les ouragans sont de véritables fléaux. Pour 2011, le Centre des ouragans de Miami a annoncé qu'il y aurait cette saison quinze ouragans, dont quatre ou cinq très dangereux.
source : lepoint.fr

Les derniers systèmes ont été particulièrement violents. Voir le vidéo dont celle de leur développement ici : http://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-327230-11.html


# 23/05/2012 à 00:10 Le début de la saison cyclonique pourrait débuter dans le Pacifique Est avec BUD (site web)
Image

Image

Image

NHC Report (8:00 AM PDT Tue May 22)

Location: 11.1°N 104.0°W
Max sustained: 40 mph
Moving: WNW at 13 mph
Min pressure: 1004 mb

Image

# 28/06/2012 à 22:50 Début de la saison cyclonique Atlantique nord le 19 mai avec Alberto
Le premier cyclone de la saison 2012 en Atlantique Nord s'appelle Alberto.

La saison 2012 a débuté le 19 mai, soit 12 jours avant le début officiel (1er juin) et se terminera officiellement le 30 novembre avec pour l'instant 3 systèmes dont 2 tempêtes tropicales et 1 ouragan Le dernier système cyclonique nommé fut l'ouragan CHRIS, qui est resté en pleine mer. Le météor le plus puissant de la saison fut l'ouragan CHRIS (vents 120 km/h)

ALBERTO Tempête tropicale du 19 - 22 mai vitesse des vents knots/mn 50 hpa 995
BERYL Tempête tropicale du 25 mai - 01 juin vitesse des vents 60 hpa 993
CHRIS Ouragan 1 du 20 - 23 juin vitesse des vents 65 hpa 987
DEBBY En cours a débuté le 24 juin -

source : http://www.cyclonextreme.com/cyclonemondebassinatlantiquenord.htm

-

-
# 28/06/2012 à 23:00 L'activité cyclonique sur le bassin Océan Indien Sud-Ouest - 40° à 90°Est
La saison cyclonique 2011-2012 a débuté le 5 décembre 2011 et s'est terminée le 08 juin 2012 avec 11 systèmes dont 1 dépression subtropicale, 5 tempêtes et 5 cyclones tropicaux
Le dernier système cyclonique nommé fut la tempête tropicale KUENA qui n'a pas affecté d'îles. Le système cyclonique le plus meurtrier fut la tempête tropicale IRINA causant la mort de 77 personnes. Le météor le plus puissant de la saison fut le cyclone GIOVANNA (vents 232 km/h)

Nom Type Pression minimum hPa Vent sur 10 minutes Date
ALENGA * Tempête tropicale 982 100 km/h 05 - 07 décembre
BENILDE Cyclone tropical 956 147 km/h 29 décembre - 05 janvier
CHANDA Tempête tropicale 993 66 km/h 08 -10 janvier
DANDO Dépression subtropicale 990 85 km/h 11 - 16 janvier
ETHEL Cyclone tropical 967 122 km/h 19 - 22 janvier
FUNSO Cyclone tropical 933 196 km/h 19 - 28 janvier
GIOVANNA Cyclone tropical 929 205 km/h 09 - 21 février
HILWA Tempête tropicale 989 73 km/h 14 - 22 février
IRINA Tempête tropicale 978 98 km/h 26 février - 09 mars
KOJI- JONI * Cyclone tropical 967 122 km/h 08 - 12 mars
KUENA Tempête tropicale 982 90 km/h 05 - 08 juin

* voir océan indien sud-est car système "commum" : naissance océan indien sud-ouest, mort océan indien sud-est ou inverse Pour infos : la classification tempête tropicale (TT) équivaut aux stades de tempêtes tropicales modérée et forte

Image
source : http://www.cyclonextreme.com/cyclonereunion.htm
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×