Incendie en Californie: 100 maisons détruites, des milliers d'évacués

Auteur  
# 16/11/2008 à 13:28 Incendies en Californie avec yahoo news
Incendie en Californie: 100 maisons détruites, des milliers d'évacués

Une centaine de maisons de grand luxe ont été réduites en cendres et plus de 4.000 personnes évacuées en raison d'un incendie qui a parcouru 1.000 hectares dans la nuit de jeudi 13 à vendredi 14 novembre 2008 dans la riche région de Santa Barbara (Californie, ouest).

Le gouverneur Arnold Schwarzenegger a déclaré l'état d'urgence vendredi matin, procédure qui permet de mobiliser toutes les ressources de l'Etat en cas de grave péril aux personnes ou aux propriétés.

L'incendie, qui a pris pour une raison inconnue à 18H00 jeudi soir, s'est rapidement propagé en raison de vents soufflant à plus de 100 km/h à Montecito, une riche ville de 14.000 habitants à l'est de Santa Barbara, sur la côte Pacifique.

Une centaine de maisons, pour la plupart de grand luxe, ont été détruites. Quelque 4.500 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer et 4.500 autres se sont vu conseiller de quitter les lieux, ont indiqué les pompiers, tandis que la Croix Rouge ouvrait un centre d'hébergement.

Près de 1.200 pompiers ont été dépêchés sur place, mais le feu était toujours hors de contrôle vendredi midi. Treize personnes ont été blessées, dont trois victimes de brûlures et dix d'intoxication aux fumées, selon le comté de Santa Barbara.

"Nous avons perdu beaucoup de maisons. Nous n'avons pas été en mesure d'évaluer complètement (les dégâts), mais nous parlons de bien plus de 100 habitations (...) c'est une immense tragédie", a déclaré le chef des pompiers de Santa Barbara, Ron Prince, lors d'une conférence de presse vendredi matin.

"Je regardais un match de football avec mon fils lorsque ma femme m'a appelé et m'a dit +Montecito brûle, partez!+", a raconté l'acteur Rob Lowe, l'une des nombreuses célébrités habitant la ville.

"Nous avons pris la voiture, sommes sortis de l'allée et toute la montagne derrière nous était en flammes, des flammes de 60 mètres de haut", a-t-il ajouté, interrogé lors de l'émission de l'animatrice Oprah Winfrey vendredi.

Mme Winfrey possède elle-même un domaine de 17 hectares à Montecito. Sa somptueuse propriété n'a pas été endommagée.

Andrew Bermant, dont la maison a été détruite dans la nuit, s'est dit soulagé d'avoir pu évacuer sa famille jeudi soir.

"Nous savons quels risques nous courons en habitant ici et nous craignons toujours ces vents qui arrivent au coucher du soleil. Nous sommes heureux que (le feu) ne se soit pas déclenché à deux heures du matin quand tout le monde dormait", a-t-il ajouté.

"La bonne nouvelle est que nous n'avons pas eu d'informations sur des blessures autres que légères", a indiqué pour sa part M. Prince, tout en mettant en garde contre la dangerosité de la situation, loin d'être résolue selon lui.

Les services de météorologie prévoient une persistance de conditions propices à la propagation des flammes au moins jusqu'à vendredi soir: vent, chaleur et faible hygrométrie.

"Ce n'est pas fini. La journée va être très difficile. Quand les vents vont reprendre cet après-midi, cela va être un gros défi et nous ne sommes pas sortis d'affaire", a mis en garde M. Prince: "la maîtrise de ce feu est loin d'être en vue".

Ville située sur une colline au dessus du Pacifique, à environ 160 km au nord-ouest de Los Angeles, Montecito avait été classée en 2006 par le magazine Forbes à la septième place des codes postaux américains pour le prix des maisons: une habitation y valait alors quelque 2,9 millions de dollars en moyenne.

En situation de sécheresse depuis 2006, la Californie est régulièrement touchée par des incendies dévastateurs.
# 16/11/2008 à 13:52 avec France info
Les pompiers luttaient encore samedi contre trois graves incendies en Californie (ouest), l’un dans la région de Santa Barbara et deux autres plus près de Los Angeles, qui ont provoqué l’évacuation de 10.000 personnes et détruit plus de 500 habitations. Alors que l’Etat de climat méditerranéen subit des températures record pour la saison et des vents de plus de 100 km/h en rafales, près de 5.000 hectares y sont partis en fumée depuis jeudi soir, malgré la mobilisation de milliers de pompiers et l’instauration de l’état d’urgence.

L’incendie près de Sylmar, une banlieue très peuplée au nord-ouest de Los Angeles, s’est déclenché vendredi soir et avait dévasté 24 heures plus tard plus de 3.200 hectares. Un quartier de 500 mobile-homes a été entièrement détruit. “ Vous devez vous préparer au pire”, a déclaré le capitaine Steve Ruda aux habitants de ce quartier évacué. “C’est un ravage total là-bas”, a-t-il dit, soulignant que les mobile-homes ont été “littéralement consumés jusqu’au sol.”

L’incendie, l’un des pires qu’ait connu Los Angeles, était maîtrisé samedi soir à 20%. Quelque 10.000 personnes ont dû évacuer, tandis que le feu a conduit à la fermeture de plusieurs autoroutes, d’une ligne de train et à l’évacuation partielle d’un hôpital.

Selon les médias locaux, les personnels du centre médical Olive View ont dû s’occuper de patients sous assistance respiratoire avec des pompes manuelles suite à des coupures d’électricité, et certains nouveau-nés ainsi que des malades dans un état critique ont été transférés vers d’autres hôpitaux.

Le gouverneur Arnold Schwarzenegger a déclaré l’état d’urgence samedi dans le comté de Los Angeles, procédure qui permet de mobiliser toutes les ressources de l’Etat en cas de grave péril aux personnes ou aux propriétés.

Les causes de cet incendie, qui a fait six blessés dont cinq pompiers, n’étaient pas connues dans l’immédiat. Le maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa, a attribué la violence des incendies à la force des vents, soufflant à près de 130 km/h. “Nous n’avons jamais subi de telles pertes au cours des dernières années”, a-t-il déploré.

Quelque 2.000 pompiers luttaient encore contre les flammes samedi soir, aidés d’hélicoptères et d’engins de chantier. Alors que Los Angeles a connu samedi des températures record pour la saison, de l’ordre de 35°C, les pompiers devaient combattre sur un autre front : un sinistre s’est déclaré près de Yorba Linda, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Los Angeles, où une soixantaine d’habitations, dont 50 appartements d’un complexe immobilier, ont été détruites. Ce feu a brûlé 800 hectares et les pompiers ne réussissaient pas à le maîtriser samedi soir.

Les sauveteurs luttaient toujours samedi contre l’incendie qui a frappé depuis jeudi la région de Montecito, un havre pour célébrités à 160 km au nord-ouest de Los Angeles.

Dans cette ville de 14.000 habitants, ainsi qu’à Santa Barbara, 111 maisons luxueuses ont été réduites en cendres tandis que quelque 5.000 personnes ont été évacuées. Le feu avait dévasté 785 hectares et était maîtrisé à 60% samedi après avoir fait 13 blessés, selon le comté de Santa Barbara, où le gouverneur a aussi déclaré l’état d’urgence.

Toute l’agglomération de Los Angeles, jusqu’à la côte, était couverte samedi d’une épaisse fumée, et les autorités ont lancé une alerte sanitaire en déconseillant aux personnes vulnérables de sortir.

Victime de sécheresse depuis 2006, la Californie est régulièrement touchée par des incendies dévastateurs. A l’automne 2007, le sud de l’Etat avait été assiégé par des incendies qui avaient fait huit morts, détruit 2.000 maisons et provoqué l’évacuation de 640.000 personnes.
# 16/11/2008 à 14:02 avec l'activité solaire
comme l'indique le service météorologique les conditions propices à la propagation des flammes se produisent souvent dans cette partie du monde. Tout ceci en lien avec l'activité solaire, la rotation terrestre et la force de coriolis guide de l'intensité des vents selon les latitudes.

Voir l'activité solaire sur la période avec l'apparition d'un nouveau groupe de taches solaires 1008 http://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-118718.html
# 16/11/2008 à 22:36 avec yahoo news
Le vent qui attisait depuis trois jours les feux de forêts dans le sud de la Californie est tombé dimanche.

Les pompiers estiment toutefois que les incendies, qui ont déjà détruit 800 habitations, du mobile home à la villa de luxe, et entraîné l'évacuation de 50.000 personnes, ne seront pas maîtrisés avant plusieurs jours.

Un quatrième foyer s'est déclaré dimanche matin dans le comté de San Bernardino, au sud-est de Los Angeles, dont plusieurs dizaines d'habitants ont été contraints à la fuite.

Depuis jeudi, 7.200 hectares et 210 habitations ont été réduites en cendres par les trois autres incendies qui font rage sur les hauteurs du nord de Los Angeles, les collines du comté d'Orange, dans le sud, et à Montecito, lieu de villégiature de célébrités, près de Santa Barbara.

Températures record et des vents violents ont contribué à leur propagation, mais les services météorologiques indiquent que les bourrasques qui atteignaient 50 km/h ont cessé dimanche matin.

Aucun blessé grave n'a été signalé, mais des chiens dressés à la recherche de cadavres ont été dépêchés à Sylmar, au nord de Los Angeles, où 500 mobile homes sont partis en fumée dans la nuit de jeudi à vendredi.

La police et les autorités locales craignent que les occupants les plus âgés n'aient pu quitter les lieux à temps.

Les feux de forêts, d'ordinaire circonscrits en Californie à une période qui s'étend de juin à octobre, représentent une menace permanente depuis plusieurs années du fait d'une sécheresse persistante. La pression démographique croissante pousse en outre les promoteurs à bâtir dans des zones plus exposées.

En octobre 2007, 30 incendies ont été recensés dans le sud de l'Etat, où 500.000 personnes ont été évacués et 2.000 habitations détruites.

Version française Jean-Philippe Lefief
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site