La neige tombe en cette fin de mois d'octobre début novembre pour Halloween

Auteur  
# 01/11/2008 à 23:27 La neige tombe sur Mars pendant l'hiver martien, la neige tombe sur Te
http://www.dailymotion.com/video/x743gl_des-flocons-de-neige-sur-mars_tech

La neige est aussi tombée en France en septembre 2008 puis fin octobre

Voir la comparaison de l'extension de la glace arctique http://igloo.atmos.uiuc.edu/cgi-bin/test/print.sh?fm=10&fd=30&fy=2007&sm=10&sd=30&sy=2008

http://www.alertes-meteo.com/hiver-08-09/thomas/vague-de-froid-hiver-2008-2009-thomas-01-11-2008.php
Analyse de Thomas sur Alertes metéo
Avant de reparler de la tendance du temps du mois de novembre, revenons un peu en arrière et en particulier ce mois d'octobre 2008. Dans l'ensemble, ce milieu d'automne a été très contrasté. Le début du mois commence sous un temps bien froid pour la saison, avec une première descente froide. Cette première offensive du froid a provoqué les premières chutes de neige sur les massifs à une altitude entre 900 et 1500m ce qui est bas pour cette époque. Ensuite, la fin de la première décade a été dominée par le retour de l'anticyclone des açores, qui a rapporté un temps souvent ensoleillé et très doux. Pendant cette période, des gelées furent observées dans l'est et le nord-est. Un nouveau changement s'est opéré au milieu du mois, avec des flux orientés ouest nord ouest, faisant baisser très nettement les températures et un temps plus humide. Puis à nouveau le retour de l'anticyclone des açores ,vers le 22, qui s'est propagé jusqu'au sud de la russie protégeant toute perturbation de rentrer sur la France. Les températures ont donc pu grimper et redevenir supéieures au normal de saison. Mais pas pour longtemps puisque les dépressions très creuses qui circulaient à ce moment la sur le nord-ouest de l'europe ont pu couper l'anticyclone en deux parties. La voie étant libre, la première descente polaire était donc inévitable pour cette toute fin octobre. Les températures ont dégringolé, l'hiver a fait son entrée en force sur la France et il a provoqué les premiers flocons jusqu'en plaine par endroits notamment sur le centre ouest et parfois dans le nord-est. La neige est tombée en abondance sur tous les massifs. Cette situation hivernale a été très remarquable pour la saison mais non exceptionnnelle puisque dans le 20ème siècle, plusieurs mois d'octobre ont vu l'hiver arrivé en fin de mois où la neige fut souvent observée comme à la fin octobre 1926, 1933, 1939, 1940, 1941 et même 2003.

Après cette fin octobre très froide, ce début du mois de novembre commence de manière très perturbé, avec une succession de perturbation qui arrivent dans un flux de sud sur la France, remontant donc de Méditérannée. Cette situation a pour origine de créer de forts épisodes pluvieux sur le sud de la France

Un puissant flux zonal circule sur le nord de l'europe. On retrouve notre fameux anticyclone placé sur les açores ( celui qui nous a rapporté quelques belles journées ensoleillées en octobre) et un autre anticyclone centré au sud de la Russie.
Sur la France, on retrouve notre fameuse dépression qui était à l'origine polaire ( qui avait provoqué des chutes de neige dans le centre ouest jeudi). Cette dépression a pu se réalimenter en air chaud à l'avant ce qui a créé un conflit de masse d'air entre l'ouest et l'est. C'est ce qui provoque cet épisode fortement pluvieux sur le sud de la France.
MF a d'ailleurs émis un bulletin de vigilance orange sur 5 départements



# 02/11/2008 à 00:19 avec yahoo news (site web)
Venise les pieds dans l'eau en raison d'une forte "aqua alta"

Une partie du centre historique de Venise était sous les eaux samedi du fait d'une onde de basses pressions et de pluies combinées à un phénomène naturel de marée, qui ont fait monter le niveau de l'eau de la lagune de 108 cm à la mi-journée.

Environ 10% de la cité lacustre s'est trouvée concernée par cette "acqua alta" et notamment la célèbre place Saint-Marc, selon le site internet du centre de surveillance et de prévisions des marées vénitien.

Le Centre prévoit un phénomène identique mais moins fort pour le dimanche 2 novembre où l'eau devait s'élever de 85 cm au-dessus de la normale et encore de 65 centimètres le lundi 3 novembre.

A partir de 80 cm l'eau de mer commence à envahir la chaussée, notamment sur la place Saint-Marc.

Venise a connu sa pire "aqua alta" le 4 novembre 1966: elle avait été submergée par 194 cm d'eau alors que l'ensemble du territoire italien connaissait des inondations catastrophiques.


# 02/11/2008 à 01:23 Avec le jet stream
La position du jet stream peut expliquer en partie ces situations atypiques pour la saison, notamment sur l'Afrique du Nord

Image
# 02/11/2008 à 17:47 Une longue période de pluies
Cette période fortement pluvieuse fait suite à celle déjà présente dès le 25 octobre dernierhttp://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-134433.html#275677

elle continue, mais les températures font que la neige se transforme en pluie. Le couloir rhodanien est particulièrement affecté par ces chutes diluviennes : 418.6 mm en 24 Heures à "VILLEFORT" (620m d'altitude) en Lozère le 2 novembre 2008.

13 départements du sud de la France sont en alerte orange suite aux pluies diluviennes de la nuit. L'eau ne s'évacue pas tout est dévasté. Les habitants sans électricité, les hôtels aussi. Les ruisseaux ont débordé, les véhicules ont été pris par surprise dans les eaux. Les pompiers ont risqué leur vie pour intervenir des centaines de fois et venir au secours des sinistrés.

Carte des températures globales
Image
Image
# 02/11/2008 à 17:59 avec yahoo news (site web)
En France 5 départements sont en alerte rouge, 9 en alerte orange à 16H55 le 2 novembre 2008
=======================================

Les fortes précipitations qui ont affecté les départements du Rhône et de l'Ardèche dans la nuit de samedi à dimanche ont entraîné de nombreuses inondations et des coupures de routes, a-t-on appris auprès des préfectures des deux départements.

Dans le Rhône, l'A47 était toujours coupée dimanche à la mi-journée entre Lyon et Saint-Etienne, dans les deux sens à hauteur de Givors à la suite du débordement de la rivière le Gier. La RN6, à Limonest (Rhône) et la RN7, à l'Arbresle (Rhône), étaient également interdites à la circulation, selon le centre régional d'information et de coordination routières (CRICR) Rhône-Alpes.

L'A6 qui avait été fermée dans la nuit au niveau de Saint-Georges-de-Reneins (Rhône) après une inondation, a été rouverte en début de matinée dimanche. La N102, l'un des principaux axes en Ardèche, a lui été fermé pendant une demi-heure dans la nuit suite à un éboulement de terrain.

Les pompiers des deux départements restaient très mobilisés dimanche matin. Dans le Rhône, ils sont intervenus entre 200 et 300 fois dans la nuit de samedi à dimanche, pour des chutes d'arbres, de poteaux ou de tuiles. Ils ont également dû faire appel à des plongeurs pour sauver des personnes bloquées dans leur voiture. Une quarantaine de campeurs ont été évacués de différents campings inondés en Ardèche.

Par mesure de précaution, les 44 résidents d'une maison de retraite à Anse (Rhône) dont la chaufferie a été inondée, ont été emmenés dans une résidence pour personnes âgées voisine.

Dans les rues de Villefranche-sur-Saône (Rhône), Chatillon d'Azergue (Rhône), Brignais (Rhône), Saint-Etienne de Lugdarès (Ardèche) ou encore Laveyrune (Ardèche), les habitants déblayaient encore à la mi-journée devant leurs maisons et dans leurs garages.

L'alerte orange (niveau trois sur quatre) lancée par Météo France en raison de fortes pluies a été levée dans le Rhône mais maintenue dans sept autres départements (Ardèche, Gard, Hérault, Haute-Loire, Lozère, Aveyron, Tarn) et étendue dimanche matin à la Drôme. AP
=====================================
Inondations: 500 personnes évacuées dans la Loire et la Haute-Loire

Environ 500 personnes ont été évacuées au cours de la nuit de samedi à dimanche dans la Loire et la Haute-Loire à la suite des fortes précipitations qui ont frappé ces deux départements.

Les pluies ont provoqué une très importante montée des eaux dans le centre-ville de Rive-de-Gier (Loire), où le téléphone et l'électricité étaient coupés dimanche matin, a expliqué la municipalité.

Le niveau des eaux atteignait entre un et deux mètres dans certaines rues de cette ville de 14.000 habitants de la basse vallée du Gier, selon le directeur de cabinet du maire, qui a estimé à "environ 200 le nombre de voitures qui ont été déplacées et, pour certaines, retournées".

Les services municipaux, les pompiers et la police étaient à pied d'oeuvre dimanche matin pour dégager les rues et permettre le rétablissement de la circulation dans le centre-ville, où de nombreux de commerces sont inondés.

L'alimentation électrique et le téléphone devaient être rétablis à la mi-journée dans cette ville qui constitue le principal point noir du département.

Environ 200 personnes ont été évacuées dans la Loire, dont une cinquantaine qui se trouvaient dans un hôtel de La Grand-Croix, où un glissement de terrain a momentanément provoqué une coupure de l'autoroute A47. Une centaine d'autres personnes ont été évacuées d'une salle des fêtes à Farnay.

En dépit de l'arrêt des précipitations, de nouvelles inondations étaient à prévoir dimanche en aval de Saint-Etienne, dans la Plaine du Forez, car, du fait de la crue du fleuve Loire, les vannes du barrage de Grangent ont dû être ouvertes.

En Haute-Loire, la montée des eaux de la Loire et de ses affluents a provoqué l'évacuation de 311 personnes, a annoncé la préfecture de ce département, précisant qu'elle a provoqué "des dégâts conséquents aux habitations et aux entreprises". A la mi-journée, la préfecture a précisé que deux hommes avaient été signalés disparus dans deux communes bordant la Loire, Bas-en-Basset et Beauzac. Des recherches ont été lancées pour tenter de retrouver ces personnes qui n'ont pas regagné leur domicile samedi soir.

De nombreuses routes de la Haute-Loire situées à proximité du lit de la Loire et de ses affluents étaient coupées dimanche à la circulation. AP
=====================================
Le bilan des inondations au Viêtnam s'alourdit, 30 morts

Les inondations qui ont dévasté le nord et le centre du Viêtnam ont fait au moins 30 morts, principalement dans la capitale Hanoi, selon un dernier bilan communiqué par les autorités

Les services météorologiques ont mis la population en garde contre de nouvelles pluies diluviennes dans le nord et le centre du pays dans les prochaines 24 heures.

D'après les médias officiels, au moins 18 personnes, dont trois enfants qui se rendaient à l'école, ont péri à Hanoi; La capitale n'avait pas connu pareilles inondations depuis 1984.

Des habitants rapportent que les prix des denrées alimentaires, notamment des légumes, ont été multipliés par quatre ou cinq en raison des inondations, même si les principales zones agricoles du pays - dont le delta du Mekong dans le sud - ont été épargnées.

De nombreuses artères, dans le centre ville d'Hanoi et en périphérie, restaient dimanche noyées sous les eaux. Jusqu'à 400 millimètres de précipitions se sont abattues sur la capitale depuis vendredi, contraignant de nombreux habitants, pris au piège, à abandonner leurs voitures ou motos au milieu des rues.

Trois cours d'eau en crue dans le nord du Viêtnam - Hoang Long, Buoi et Ca - restent "à un niveau très élevé", selon le gouvernement.

Nguyen Nhat Lam, version française Clément Dossin

=====================================
Six mois après Nargis, les rescapés birmans souffrent toujours

Six mois après le passage dévastateur du cyclone Nargis, qui a fait plus de 130.000 morts en Birmanie, de nombreux survivants dépendent toujours de l'aide humanitaire pour rester en vie.

Nous recevons du riz et des haricots d'une oeuvre de charité appelée Care Myanmar, on boit l'eau de pluie et on mange des poissons de cette rivière", raconte Maung Oo, un homme de 51 ans, dont la hutte de bambou est menacée par les inondations en cette période de mousson.

Dans le village de Pay Kunhnasay, situé à 40 km au sud de Rangoun, chaque nouvelle tempête soulève un vent de panique parmi la population encore très marquée par le cyclone du 2 mai, qui a déversé plus de quatre mètres d'eau.

"Nous avons peur de mourir à chaque coup de vent donc nous gardons une radio à portée de main en permanence afin de connaître l'importance du danger en écoutant la météo", raconte Ma Nu, la femme de Maung Oo.

Ici, les importantes pluies de ces dernières semaines ont retardé la plantation du riz. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) affirme pourtant que 97% du delta de l'Irrawaddy - connu pour être le "bol de riz de l'Asie" - est de nouveau cultivé.

"Nous ne pouvons plus attendre pour cultiver notre propre riz. Nous détestons vivre de la charité, même si nous sommes reconnaissants", regrette Maung Oo. "La situation ne nous permet pas encore d'être indépendants."

DES MAISONS POUR LES "VIP"

Depuis le passage du cyclone, les services de secours ont distribué de l'aide alimentaire à un million de personnes et offert un abri de fortune à 1,7 million de rescapés, rapporte la principale agence de coordination de l'aide.

Mais le "Tripartite Core Group", qui regroupe les Nations unies, les autorités birmanes et celles des pays voisins, dit avoir encore besoin d'aide. Seuls 53% des 484 millions de dollars nécessaires ont été versés par les donateurs.

"De nombreux survivants restent vulnérables, particulièrement en ce qui concerne l'accès à l'eau potable", prévient le groupe dans un communiqué.

Dans la région, quelques maisons flambant neuves financées par des donateurs liés à la junte birmane ont poussé çà et là mais, souvent, elles ont été offertes à ceux qui ont su faire jouer leurs relations.

"Tous les gens dans le besoin n'ont pas reçu de maisons et tous ceux qui ont eu des maisons ne sont pas dans le besoin", résume un habitant de Latkhitegon, un village au sud de Rangoun où dix nouvelles maisons de bois ont été bâties.

Cinq ont été offertes à des familles durement touchées par le cyclone mais cinq autres sont revenues à des "VIP", ajoute cet homme, qui témoigne sous le sceau de l'anonymat de peur des représailles.

A Thayet Thonebin, un autre village où 340 habitants ont été tués, le ministère de l'Energie et la compagnie pétrolière malaisienne Petronas ont financé la construction de 32 nouveaux logements.

Mais ici, comme ailleurs, la population a honte de dépendre de l'aide et se désespère de pouvoir reprendre une activité professionnelle.

"Les gens comme moi ont été les plus durement touchés", déplore Maung Tun, un agriculteur qui ne peut plus cultiver de riz. "Le cyclone a paralysé l'économie dans toute la région et il y a très peu de travail pour nous."

Avec Ed Cropley, version française Clément Dossin





# 03/11/2008 à 01:11 Avec le jet stream
La rencontre des deux bras du jet stream, celui positionné sur le nord de l'Afrique et le crochet descendant directement du pôle Nord pourrait expliquer cette subite chute d'eau, notamment sur Marseille noyée en à peine 1 heure.

En fin d'après-midi, un passage fortement pluvieux et très orageux traverse rapidement le Gard, les Bouches
du Rhône et se dirige à nouveau vers les Cévennes, l'Auvergne et la vallée du Rhône, faire l'animation pour ceux qui ont le système eumetcast. Il pleut assez fort sur le nord de Midi-Pyrénées et de l'Aquitaine, le Limousin, le Poitou-Charente et le Centre ainsi que localement sur le Pays basque. En raison de ces fortes précipitations, des inondations ou des éboulements sont observées dans le Rhône, entre St. Etienne et Lyon, dans l'Ardèche, en Haute-Loire, et dans la Loire, dans l'Ain, en Lozère et dans le Gard. Dans les prochaines heures : Il va encore beaucoup pleuvoir sur un quart sud-est du pays avec de la neige sur les Alpes vers 2000m d'altitude. Par contre, pluies sur les Cévennes s'atténuent mais le risque d'inondations locales persiste au pied du Massif central. Pluie de l'Aquitaine à la Bretagne et de la Normandie à la Franche-Comté.
Fort vents en bordure de Méditerranée. Fort flux sur l'ouest Bretagne, côte vendéenne et sud de l'Aquitaine avec des pointes à 70/80km/h. Quelques nappes de brumes se forme en fin de nuit sur le nord-est.
Demain Lundi : Quelques nappes de brumes se formeront en début de journée sur le nord-est, le nord ou le Centre. Ils disparaîtront rapidement.
Les pluies ou les ondées localement orageuses s'atténuent sur le Languedoc dans la matinée mais elles restent encore fréquentes à
l'est du Massif central avec de la neige sur les Alpes au dessus de 2200m d'altitude. Orages en matinée près des côtes provençales.
Pluies intermittentes sur littoral atlantique et de l'Aquitaine au Centre puis localement jusqu'au bassin parisien en fin de journée avec zone sférics, près du littoral.
Le vent reste modéré de nord-est le long de la Manche, d'ouest en Aquitaine de sud-est autour du Golfe du lion, de sud dans
l'intérieur du pays avec des rafales à 50/70km/h. Ici dans le nord ouest du var, depuis 17H30 vrai déluge, 3 l/m² en une demi heure !
# 03/11/2008 à 15:44 avec JP du groupe yahoo wxatpicture http://wxsatpicture.free.fr
Intempéries en France : Les fortes pluies et inondations qui ont frappé dans la nuit de samedi à dimanche le centre-est ont fait des ravages.

L'état des lieux département par département ce dimanche soir :
http://www.leparisien.fr/societe/des-centaines-d-habitants-evacues-02-11-2008-297215.php Des centaines de litres d'eau se sont abattus tout le week-end provoquant d'importants dégâts : http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/03/485904-Des-pluies-diluviennes-inondent-le-sud-et-le-centre.html Les berges de Saône ont été inondées : http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=01&article=6575

En moins de 20 minutes, il est tombé plus de 55mm d'eau sur Marseille. Ce qui a tout de même suffi à faire déborder le Vieux-Port, puisqu'on pataugeait dans près de 30 cm d'eau aux abords de la Canebière...la suite : http://www.laprovence.com/articles/2008/11/03/615481-A-la-une-Et-soudain-le-deluge.php

Le Var et les Bouches-du-Rhône victimes d'une coupure d'électricité : http://fr.news.yahoo.com/2/20081103/tfr-les-alpes-maritimes-et-le-var-victim-1834ca8.html

Le Rhône affichait une hauteur de 8m40 à Tarascon. A 9h ce lundi matin.
http://www.laprovence.com/articles/2008/11/03/615194-France.php

Le plan "Sater" (recherche d'un aéronef) a été déclenché lundi dans le sud du département de la Drôme pour retrouver un avion de tourisme porté disparu avec quatre personnes à son bord depuis dimanche soir : http://fr.news.yahoo.com/3/20081103/tfr-accident-avion-drome-8d303c5.html

Un pêcheur de Haute-Loire a été porté disparu dimanche après les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit dans le centre-est et qui ont entraîné la coupure d'axes routiers, l'évacuation de centaines d'habitants alors qu'une alerte rouge a été lancée en journée : http://fr.news.yahoo.com/2/20081102/tfr-fortes-pluies-dans-le-centre-est-des-f56f567.html Météo-France a levé ce lundi matin son alerte "orange" (niveau trois sur quatre) pour le département de la Drôme en raison des fortes précipitations dimanche soir, tandis que la vigilances crue "rouge" était maintenue sur cinq départements et "orange" sur huit départements : http://fr.news.yahoo.com/3/20081103/tfr-meteo-alerte-pluies-56633fe.html

Dans le département du Rhône, l'A47 coupée dans les deux sens à Givors, à 15km au sud de Lyon, à la suite du débordement de la rivière "le Gier". Elle a rouvert lundi vers 3 h00 dans le sens Lyon Saint-Etienne. Ce matin : Les orages se sont transformés en chute de grêle sur Carnoux-en-Provence et Cassis.De fortes pluies tombent actuellement sur la region PACA. Dans le haut var c'est 14.5L/m² en 2 heures, hier soir, et fortes pluies orageuses depuis ce lundi matin 10H.

Contrairement à son laxisme lors de la tornade destructrice du nord de la France, la ministre de l'intérieur demande l'activiation de la procédure de catastrophe naturelle.
# 04/11/2008 à 00:56 avec météociel (site web)
carte des précipitations 24 H le 3 novembre 2008

Image
# 04/11/2008 à 21:45 Avec le jet stream
C'est à partir du 31 octobre que les deux bras du jet stream sont devenus aussi dévastateurs pour les activités humaines sur la France, comme l'indique l'image du jet stream ci-dessus.

Par contre aujourd'hui le ciel est dégagé sur Bordeaux. Seule la Corse subit encore les assauts colériques du jet stream. Plusieurs touristes ont d'ailleurs été emportés par les eaux.

Vu la position du jet stream l'Est de la Chine et le Japon doivent par contre essuyer de sérieux épisodes diluviens semblables à ceux que nous venons de vivre. Du côté du Kirghizistan les deux bras du jet stream peuvent aussi occasionner des averses.

Image

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site