Le dernier séisme d'une telle ampleur à l'Est des USA remonte à 1897

Auteur  
# 24/08/2011 à 00:45 Comme en Islande l'est des USA revit des événements physques de la fin
Un violent séisme secoue Washington et New York
mardi 23 août 2011, 23:17

Un séisme de magnitude 5,8 a été ressenti vers sur la côte Est américaine. Il provoque l’arrêt des réacteurs d’une centrale nucléaire ainsi que l’évacuation du Pentagone. Aucune victime n’est à déplorer.

Un séisme très inhabituel de magnitude 5,8 a été ressenti mardi vers 17H50 GMT sur la côte Est des Etats-Unis, notamment à New York et Washington, où le Pentagone, le Capitole et de nombreux bâtiments ont été évacués. Aucun incident ou victime n’était signalé vers 18H45 GMT.

L’Institut de géophysique américain (USGS), qui avait d’abord indiqué qu’il s’agissait d’un séisme d’une magnitude de 5,8, a revu à la hausse la magnitude à 5,9. Un tremblement de terre est considéré comme « puissant » à partir de 6.

L’épicentre du séisme se situe à 54 kilomètres au sud de Richmond (capitale de l’Etat de Virginie, Est) et à 139 km au sud de la capitale américaine.

Arrêt des réacteurs d’une centrales nucléaire
Le séisme a entraîné l’arrêt des deux réacteurs d’une centrale nucléaire de Virginie à la suite d’une coupure d’électricité, a indiqué un responsable. Le tremblement de terre dont l’épicentre se trouvait en Virginie a provoqué dans cet état l’arrêt automatique de la Centrale nucléaire de North Anna, d’une puissance de 1.800 mégawatts, a dit David Heacock, président de la société Dominion Nuclear, interrogé par la chaîne de télévision CNN.

Les réacteurs se sont arrêtés « automatiquement » en raison d’une coupure d’électricité liée au séisme et ce malgré la mise en route automatique des générateurs diesel de secours, a-t-il précisé. « Il n’y a aucun dégât apparent à ce stade », a indiqué David Heacock précisant que « les centrales nucléaires sont conçues pour des séismes comme celui-là ». Les 250.000 résidences desservies par cette centrale n’ont pas été affectés par l’arrêt des réacteurs, la société Dominion ayant activer un système de redistribution électrique par d’autres centrales, a-t-il dit.

Pas de dégâts ni de blessés à New York selon le maire
Le tremblement de terre n’a fait ni blessé ni dégât à New York, a déclaré le maire de New York Michael Bloomberg lors d’une conférence de presse. En tout début d’après-midi, des milliers de New Yorkais avaient été évacués et avaient quitté leur bureau, en raison de ce séisme ressenti notamment au tribunal qui traitait de l’affaire Dominique Strauss-Kahn.

Le séisme de magnitude 5,8 n’a pas causé de dégâts, à part une cheminée qui s’est « partiellement effondrée », a ajouté le maire.

Le métro n’a pas été perturbé, quelques avions ont été maintenus brièvement au sol, « mais ont pu repartir depuis », a ajouté le maire.

Le Pentagone évacué

A Washington, la secousse a fait trembler des bâtiments pendant plusieurs secondes, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Les trottoirs étaient envahis de personnes s’étant précipitées dans la rue au moment de la secousse. Beaucoup d’entre elles tentaient de joindre leurs proches au téléphone, mais les communications étaient perturbées. Dans le métro, la secousse a également été ressentie, mais le réseau continuait de fonctionner.

Le Pentagone, plus grand bâtiment de bureaux du monde dans lequel travaillent environ 23.000 employés civils et militaires, a été brièvement évacué dans le calme. Aucun dégât n’était signalé dans l’immédiat si ce n’est la rupture d’une canalisation d’eau.

Plusieurs centaines de personnes ont patienté sous le soleil pendant une quinzaine de minutes, alors que les avions continuaient de décoller depuis l’aéroport Reagan tout proche, a constaté un journaliste de l’AFP. « La première chose que je me suis dit, c’est j’espère que c’est pas une bombe ou un avion. Mais la secousse était constante et a duré trop longtemps » pour que cela soit le cas, a raconté un salarié du ministère de la Défense, Jim Garamone, qui était déjà en poste lorsqu’un avion avait percuté le bâtiment le 11 septembre 2001.

A New York, des milliers de personnes ont évacué des bâtiments dans le quartier du palais de justice au sud de Manhattan et sont descendues dans la rue. Aucun signe de panique n’était toutefois visible, a constaté une journaliste de l’AFP. « J’ai vu mon café trembler dans ma tasse mais je n’ai tilté. Je venais juste de faire un don du sang alors je me suis dit que je n’avais pas retrouvé mon équilibre », a confié Juan Ramos, un employé de bureau dans le sud de Manhattan.


Comme quoi cycle solaire et activité volcanique et séisme pourraient avoir un lien.
# 26/08/2011 à 15:46 séisme de magnitue 7 à l'est du Pérou ressenti au Brésil et Equateur (site web)
Séisme de magnitude 7 dans l'Est du Pérou : 19 blessés

Un fort tremblement de terre, de magnitude 7 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué l’est du Pérou. Ressenti jusque dans la capitale Lima sur la côte ouest, il a fait 19 blessés. Le séisme a également provoqué des glissements de terrain à Contamana, capitale de la province d'Ucayali.

Le séisme, de magnitude 7 selon l'Institut de géophysique du Pérou, a également été ressenti au Brésil et en Equateur. Il s'est produit à 12H46 locales (19H46 suisses), à 149 km de profondeur. Son épicentre est situé dans une zone au sud de Contamana, une localité de 17'000 habitants à près de 600 km au nord-est de Lima.

A Lima, où les secousses telluriques de moyenne intensité sont monnaie courante, le tremblement de terre a poussé les occupants de quelques bureaux à sortir dans les rues, selon les recommandations d'usage de la Défense civile, mais sans hâte ni panique apparente.

Le séisme a été fortement ressenti, mais il n'y a pas de dégât rapporté, si ce n'est quelques coupures de lignes téléphoniques. Aucune des grandes villes (de la région) n'a rapporté de dégâts matériels, Pucallpa non plus. Des contacts étaient en cours avec des localités plus reculées du Pérou amazonien.

A Lima, où les secousses telluriques de moyenne intensité sont monnaie courante, le tremblement de terre a poussé les occupants de quelques bureaux à sortir dans les rues, selon les recommandations d'usage de la Défense civile, mais sans hâte ni panique apparente.

Source : Institut de géophysique du Pérou

# 26/08/2011 à 17:01 forum précédent
Ce forum est la suite de celui-ci
http://albert-nodon.e-monsite.com/forum-lire-349617.html
# 31/08/2011 à 00:19 Après les séisme forte tempête sur la côte Est des USA
Après l'alerte au séisme la côte est des Etats Unis ont affronté l'une des pires tempête de leur histoire. Le cyclone baptisé Irès, fait plus de 800 km de diamètre, ses vents auraient atteint jusqu'à 145 km au plus fort de son développement. Né au large de la Guadeloupe il s'est dirigé sur N.York en provoquant le déplacement de 450 000 personnes habitant les rivages. Elle a traversé plusieurs états concernant 65 millions de personnes. En passant sur N.Y elle a faibli en tempéte tropicale de niveau 2 avec des vents à 100 km toutefois. Cette dépression tropicale aura causé la mort de 30 personnes et des dégâts estimés à 10 milliards.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site