oscillations

Auteur  
# 03/03/2012 à 20:38 Perturbations atmosphériques (site web)
Le sud-est des Etats-Unis sous la menace de tornades
Le sud-est des Etats-Unis se trouvait à son tour samedi sous la menace de tornades qui ont fait au cours des derniers jours d'importants dégâts et plus de 40 morts, dont 31 vendredi, dans le centre du pays, lors d'une vague de violentes intempéries.

Les services de météorologie ont lancé samedi une alerte aux tornades qui pourraient toucher certains zones de l'Alabama, de la Floride et la Géorgie, dans le Sud-Est du pays, avec des vents prévus de 120 kmh, des pluies charriant des grêlons de 4 cm de diamètre et des épisodes "dangereux" de foudre.

Les secours étaient samedi à la recherche d'éventuels survivants sous les décombres des maison emportées vendredi par des tornades dévastatrices qui ont touché une large bande centrale des Etats-Unis, plus particulièrement le Kentucky et l'Indiana, mais aussi l'Ohio, le Tennessee ou l'Illinois.

Le dernier bilan provisoire de ces quelque 80 tornades qui ont dévasté six Etats vendredi s'élevait samedi à 31 morts.

Une précédente vague d'intempéries similaires mercredi avait déjà fait auparavant 13 morts dans le pays.

Camions emportés comme des fétus de paille dans des lacs, maisons entièrement rasées, écoles, casernes de pompiers, prisons et autres bâtiments publics détruits, routes et lignes électriques coupées ont été signalés un peu partout.

Dans l'Indiana, où 14 personnes sont mortes selon le gouverneur Mitch Daniels, de petites villes ont été quasiment rayées de la carte.

La cité de Marysville - 1.900 habitants - "n'existe plus, selon nos informations", a indiqué le sénateur de l'Indiana Dan Coats sur CNN.

A Henryville, qui compte aussi environ 2.000 habitants, des images de télévision montraient des bus scolaires renversés, des maisons réduites à un amas de décombres.

Un lycée y a été "fortement endommagé" mais les élèves, dont certains souffrent de quelques coupures, avaient pu être évacués avant qu'il ne soit touché par une tornade, selon le porte-parole de la police Chuck Adams.

Selon l'Indianapolis Star, 250 membres de la Garde Nationale ont été réquisitionnés, atteignant les zones touchés à bord d'hélicoptères.

"Nous avons l'habitude de la colère de Mère Nature dans l'Indiana, mais ce que je viens de voir est terrible", a affirmé M. Daniels devant la presse.

Dans le Kentucky, touché par 13 tornades, 14 personnes sont mortes, selon les services de secours. Trois autres ont été tuées dans l'Ohio.

Le service national de météorologie a indiqué avoir reçu 83 alertes à des tornades pour la seule journée de vendredi, portant leur nombre total à 133 depuis le début de la semaine.

Selon les autorités locales, "les dommages les plus importants sont concentrés dans le sud-ouest de l'Indiana, avec notamment des dégâts importants" dans les localités d'Henryville, de Marysville, de Pekin et de New Pekin, selon un communiqué du centre conjoint d'information de l'Indiana.

Pour samedi, la météo nationale a demandé aux habitants du Sud-Est de l'Alabama, du Centre et l'Est de la Floride, du Sud et Sud-Ouest de la Géorgie, de "rester en alerte".

Les conditions météorologiques, avec un redoux précoce, ont provoqué l'arrivée de ces tornades fin février, plus tôt que d'habitude. La saison des tornades commence normalement en mars dans le Sud du pays, et vers la fin du printemps plus au nord.

Quelque 545 personnes ont été tuées en 2011 aux Etats-Unis à la suite de tornades, un record depuis 1936, selon le Service national de météorologie.



Cet épisode semble marquer un nouveau changement dans la dynamiqe de l'atmosphère.

Pour la première fois depuis bien longtemps nos latitudes connaîtront le passage d'un système pluuvieux.

Le changement de saison pourrait être à l'origine de ces oscillations entre les masses d'air chaud et froid. D'autant plus que le soleil a de nouveau envoyé des émissions protons.
# 03/03/2012 à 21:25 en 1974 les tornades étaient phénomales
un historique sur de phénoménales tornades en 1974 dans l'Ohio
http://www.accuweather.com/en/outdoor-articles/outdoor-living/reliving-1974-super-outbreak-p/62326

Image
# 06/03/2012 à 01:38 Neige: coupures d'électricité et transports en partie paralysés dans le Nord (site web)
D'importantes chutes de neige ont privé jusqu'à 140.000 foyers d'électricité et causaient encore lundi soir d'importantes perturbations dans les trains du nord de la France, laissant près de 4.00 passagers immobilisés dans des TGV.
A 20H00, environ 70.000 foyers restaient privés d'électricité dans le Nord/Pas-de-Calais, notamment dans le secteur de Maubeuge (Nord), après plusieurs ruptures de lignes électriques causées par d'importantes chutes de neige.

Le trafic TGV a également été totalement interrompu à partir de 16H00 au départ ou à destination de Lille, en raison d'une rupture de caténaire, provoquée par la chute d'une ligne à haute tension au niveau de Seclin, mais des TGV circulaient au compte-gouttes en début de soirée sur les voies classiques.

Par ricochet, entre 3.500 et 4.000 personnes était immobilisées lundi soir dans des TGV dans le nord de la France, notamment entre Arras et Lille, après avoir dû emprunter une voie de détournement, faute de ligne à grande vitesse.

Le ministre des Transports Thierry Mariani a dit lundi soir à l'AFP avoir "bon espoir" qu'aucun voyageur ne soit contraint de passer la nuit dans un train.




Un TER victime d'une avarie sur cette voie de substitution, bloquait ainsi plusieurs trains, a annoncé la préfecture du Nord.
"La ligne RTE, endommagée par les intempéries, n'est toujours pas rétablie et ne le sera sans doute pas avant mardi matin", a dit un porte-parole de la SNCF.
Plus tôt dans la journée, la panne d'un Thalys dans la Somme avait déjà lourdement perturbé la circulation des trains entre Paris et Lille.
Vers 20H00, de nombreux passagers de la gare Lille-Flandres avaient encore les yeux rivés sur les panneaux d'affichage, où la plupart des trains étaient affichés avec un retard "indéterminé", mais la gare se vidait progressivement dans la soirée.
"On devait partir à 10H12 pour Paris, mais on nous a dit qu'il y avait un incendie sur la voie. On est monté dans un train à Lille Europe à 15H35, mais après dix minutes dans la campagne, le train est revenu à Lille-Flandres. Depuis, on attend", racontent calmement Marie et François Laporte, qui ont finalement pris un train vers 20H00.
"Ca fait trois heures que j'attends et on me dit de lire les panneaux. Sur les panneaux il n'y a rien. On me dit d'aller me renseigner à l'accueil et là ils ne savent rien", relate un passager qui n'a pas souhaité donner son identité.
Côté circulation routière, jusqu'à 70 kilomètres de ralentissements ont été observés dans la région lilloise dans la matinée de lundi.
Aucun accident notable n'a toutefois été signalé et en milieu de journée, les bouchons se résorbaient, selon le CRICR.
L'aéroport de Lille-Lesquin a fermé ses pistes en milieu de journée, pour procéder au déneigement. Les vols n'ont pu reprendre qu'en fin d'après-midi.
En milieu d'après-midi, la neige, dont le cumul a atteint jusqu'à 14 cm en certains endroits, a peu à peu laissé place à la pluie sur l'ensemble de la région, ce qui, combiné à la fonte des neiges, laissait craindre des inondations, informait la préfecture du Nord.
En fin de journée, de nombreux champs avaient déjà été inondés en Flandre intérieure, tandis que l'eau commençait à s'infiltrer dans certaines caves de maisons et dans les rues au niveau de Arnèke et de Saint-Jans-Cappel.
Le Pas-de-Calais a été placé en vigilance orange pour les crues. Les cours de la Liane, la Hem, l'Aa, la Lys et la Lawe notamment étaient particulièrement surveillés.

----------
La surprise provient peut-être du jet stream
Image

Image

Image

depuis la fin du mois de février le soleil émet des particules de protons et électrons en importance plus élevée

# 06/03/2012 à 23:31 Après la neige la pluie, la décrue et les inondations dans le nord (site web)
Intempéries: 500 interventions des pompiers du Nord
Les pompiers du Nord ont procédé à 500 interventions liées aux chutes de neige et aux pluies, entre lundi et mardi, a-t-on appris auprès des secours, qui restaient encore mobilisés mardi matin, notamment pour des problèmes de caves et de routes partiellement inondées.

"De lundi 00H00 à 06H00 ce matin, nous avons procédé à 500 interventions", a indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers, qui a notamment mentionné des "courts-circuits sur la voie publique suite à des chutes de câbles, des effondrements de bâtiments, les inondations de locaux divers, et des matériaux menaçant la voie publique comme des chutes d'arbres".

Une soixantaine d'habitants des communes de Steenvorde et Esquelbecq (Nord) ont été évacués lundi de chez eux et abrités dans les salles des fêtes de leurs villages respectifs, à la suite de l'inondation de leurs logements, a rappelé ce porte-parole.

Mardi matin, une dame âgée, isolée, qui se trouvait dans 1,5 m d'eau devait être secourue à l'aide d'une barque, dans la commune de Steenwerck (Nord), dont l'accès était encore rendu difficile par plusieurs routes inondées.

Deux familles ont également dû être relogées provisoirement, leur maison étant envahi par environ 20 centimètres d'eau.

Selon la préfecture du Nord, les niveaux des cours d'eau, qui restaient "élevés, sans toutefois provoquer de débordements dommageables", se stabilisaient dans le Nord.

Les sapeurs-pompiers restaient toutefois toujours mobilisés en Flandre intérieure pour des interventions dans des caves et sur des missions de reconnaissance.

Une trentaine de communes restaient totalement ou partiellement privées d'électricité dans la Sambre-Avesnois. Par ailleurs, une panne téléphonique, "vraisemblablement liée à un problème électrique consécutif aux intempéries", affecte actuellement 10.000 abonnés dans l'Avesnois, signale la préfecture.

"France Telecom a mis en place un groupe électrogène pour alimenter le central d'Avesnes-sur-Helpe, et assure que la situation devrait revenir à la normale d'ici la fin de la matinée", est-il ajouté.

Les pompiers du Pas-de-Calais, département en vigilance orange pour les crues, ont quant à eux effectué environ 170 interventions entre lundi matin et mardi. "Cela concernait principalement des caves et des rues inondées", a indiqué le Codis. "Mais il n'y a rien eu de spectaculaire, contrairement à ce que l'on craignait", ont ajouté les pompiers.

Mardi matin, quelques interventions étaient encore en cours, mais l'heure était plutôt à l'apaisement. "La situation est quasiment sous contrôle. Il ne pleut plus depuis ce matin, l'heure est plutôt à la décrue", a indiqué le Codis.

Le seul point d'inquiétude reste l'Hem, où l'eau continue de monter, et qui reste placée en vigilance orange avec l'Aa. "On a envoyé une quinzaine d'hommes par précaution sur le secteur de Polincove, qui est traditionnellement inondé en cas de crue. Mais pour l'instant, c'est calme", ont expliqué les pompiers.

"Logiquement, la situation devrait revenir à la normale d'ici la fin de la matinée", ont assuré les services de secours.

# 11/04/2012 à 15:11 brusque orage de grêle dévastateur (site web)
Hier vers 14 h 30, un orage de grêle s'est abattu sur le département, réparti en deux 'cellules', l'une allant de Caudiès-de-Fenouillèdes à Saint-Hippolyte et l'autre touchant la vallée de la Têt, avec des conséquences probables sur certaines cultures.
Pour Alain Halma, directeur adjoint à la chambre d'agriculture des P.-O., l'ADELFA, organisme de lutte contre les fléaux atmosphériques, n'a pas été mis en alerte .

"Des orages imprévisibles"

"Selon Météo France, ce type d'orage survenant début avril est souvent imprévisible" explique-t-il.

Ces précipitations, d'intensités variables en fonction des secteurs, pourraient, selon les premières constatations, avoir impacté le vignoble et l'arboriculture. Concernant la vigne et toujours selon Alain Halma : "On peut s'attendre à des dégâts sur les cépages précoces comme le muscat et le chardonay, sachant que les repousses fructifères sont toujours possibles. Pour ce qui est des vergers, les abricotiers précoces risquent d'être également impactés".

Hier en fin d'après-midi et alors que la grêle tombait encore sur certains secteurs du département, les techniciens de la chambre d'agriculture étaient sur le terrain pour repérer et évaluer les dégâts. Nous reviendrons dans notre édition de demain sur les périmètres et les productions concernées en fonction des données recueillies lors de cet état des lieux.

http://www.lindependant.fr/2012/04/11/orages-de-grele-degats-a-evaluer-sur-l-agriculture,130316.php
# 15/04/2012 à 23:12 Neige au-dessus de 500 m des Pyrénées au Jura
Prévision meteofrance pour demain 16 avril
Sur la Corse et les Alpes du sud le temps reste instable et orageux. Il neige vers 1 600/1 800 M. Sur le continent, les précipitations s'estompent à la mi-journée.Mistral et tramontane sont forts, rafales 90 km/h, 100 à 110 sur le golfe du Lion, et dégagent le ciel de la Provence et les plaines du Languedoc-Roussillon.
Des Pyrénées jusqu'aux Alpes et l'Alsace, la journée débute sous un ciel gris et perturbé, il neige à basse altitude. Les précipitations se limitent au relief l'après midi. La neige remonte vers 800/1 000 M, 600 sur le Jura et temporairement les monts du Lyonnais. Des éclaircies percent en plaine.
Ailleurs, le ciel est généralement dégagé. Plus nuageux près de la Manche et au nord de la Somme avec quelques ondées possibles. Sur la pointe de la Bretagne, le ciel s'assombrit en cours de journée, quelques gouttes sont possibles en soirée.
Minimales basses, 0 à 5 avec de petites gelées de l'intérieur de la Bretagne et le Centre aux frontières du Nord, 3 à 8 sur les côtes Sud-est.
Maximales 9 à 13, 3 à 8 sur le Massif central et 16 à 18 de la Côte d'Azur aux rivages corses.

Image
Image
Image

Les températures devraient rester en-dessous des normales saisonnières (il a fait jusqquà - 20°C dans le nord est la semaine dernière le matin)
Image
Image
Image
mardi et mercredi les températures commenceraient devenir plus proches des sasonnières
Image
Image
mais attention jeudi déjà elles redeviennent plus fraîches
Image
linstabilité devrait se poursuivre en favorisant les vents frais
Image

quant à la limite pluie neige elle se rabattrait jeudi par le nord et l'ouest
Image
Image
Image
Image
elles pourraient sestomper samedi mais revenir rapidement toujours par le nord et l'ouest
le ciel sera nuageux, le vent les averses et giboulées sont à prévoir
Image
# 15/04/2012 à 23:17 la sason des tornades aux USA (site web)
Une série de plusieurs tornades a causé des morts dans le centre des Etats Unis en dévastant les états du Kansas, de l’Iowa, du Nebraska et de l’Oklahoma
http://www.dailymotion.com/video/xq5eam_usa-de-violentes-tornades-font-5-morts_news
des grelons gros comme des balles de tennis http://thewatchers.adorraeli.com/2012/04/15/extreme-weather-in-us-tennis-ball-sized-hail-in-nebraska-and-stunning-multi-vortex-tornado-near-woodward-western-oklahoma/
Image
# 16/04/2012 à 16:44 Rafales de vent record à port Bou à 176km/h (site web)
Depuis ce lundi matin, le vent souffle fort sur la Catalogne-nord et la Catalogne-sud. Très fort même ! Le Servei Meteorològic de Catalunya a enregistré que la tramontane avait atteint des pointes en rafales de 176 km à Port-Bou. Et qu'elle oscillait en moyenne entre 90 et 110 km/ dans le Bas-Emporada. La protection civile du versant sud des Pyrénées a été mise en état d'alerte sur le littoral où le vent occasionne des vagues importantes. Certaines étant susceptibles de dépasser les 2 m de hauteur.
Toujours en Catalogne sud, la neige a fait son apparition de manière inattendue en cette période de l'année. Plusieurs routes ont été coupées à la circulation et les équipement spéciaux étaient obligatoires dans le secteur du Val d'Aran et de la Cerdagne.
Dans les P.-O, le vent pouvait également dépasser en rafales les 100 km/h et atteindre 110 km/h en plaine voire jusqu'à 140/160 km/h sur le Cap Béar.
Le département a été placé en vigilance jaune par les services de Météo France.
Dans un communiqué, la préfecture des Pyrénées-Orientales rappelle que "durant cet épisode, les toitures et les cheminées peuvent être endommagées, des branches d'arbre risquent de se rompre et les véhicules peuvent être déportés. Les déplacements en deux roues ou véhicules légers doivent donc être au maximum limités ".
Des mesures de restriction de circulation, en particulier sur les voies bordant le littoral ppurraient être occasionnelement prises. Elles doivent évidemment être impérativement respectées.
Le vent ne devrait pas s'essouffler avant cette nuit. Prudence donc.
La neige a par ailleurs elle aussi fait son apparition sur les massifs des P.-O, où elle est tombée de façon sporadique et localisée à partir de 800 mètres.


http://www.lindependant.fr/2012/04/16/rafales-de-vent-record-a-176-km-h-a-port-bou,131733.php
# 21/04/2012 à 13:48 Au dessus du Pakistan les perturbations en deviennent périlleuses pour l'aviation (site web)
Les autorités et sauveteurs de l'aviation pakistanaise ont déclaré qu'il n'y avait aucun espoir de survivants dans les décombres de l'avion de transport de passagers qui s'est écrasé vendredi soit près d'Islamabad avec 127 personnes à son bord.

Les responsables pensent que le Boeing-737 de la compagnie aérienne privée Bhoja Airlines s'est écrasé après avoir été frappé par la foudre et les fortes précipitations au-dessus d'Islamabad.

Le ministère pakistanais de la Défense a ordonné une enquête sur ce crash et formé un comité pour présenter un rapport. Selon les responsables, cet avion était vieux de près de 27 ans.

Le ministre pakistanais de l'Intérieur Rehman Malik a déclaré qu'il y avait de fortes indications suggérant que la foudre ait frappé l'appareil. Les témoins ont indiqué que l'appareil s'était écrasé sur une zone résidentielle, provoquant un incendie qui a enveloppé l'avion et plusieurs domiciles. Aucune perte humaine n'a été confirmée sur le terrain.

L'ex-directeur de l'Autorité de l'aviation civile Junaïd Amin a déclaré aux médias que les intempéries n'étaient en général pas la cause des crashes aériens car les avions sont dotés d'équipements pour les aider à faire face à la situation. « Les avions sont conçus pour voler malgré le mauvais temps », a-t-il dit.

Un témoin oculaire a déclaré aux journalistes sur le site avoir vu des flammes à l'arrière de l'appareil avant qu'il ne s' écrase.

L'avion B4-213 se dirigeait vers Islamabad, en provenance de la ville portuaire de Karachi, lorsqu'il s'est écrasé à une dizaine ou une vingtaine de kilomètres de l'aéroport international Benazir Bhutto à Islamabad, à 18h45 heure locale.

D'après les sources de l'aviation civile, le vol avait reçu l'autorisation d'atterrir à l'aéroport d'Islamabad, mais il a perdu le contact avec la tour de contrôle quelques minutes avant le crash.

Des équipes de secours, dont des soldats de l'armée pakistanaise, se sont précipitées sur le lieu du crash.

Les sauveteurs ont indiqué que la carcasse de l'appareil, les corps et les bagages étaient éparpillés sur plus d'un kilomètre.

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×